Connecte-toi avec nous

Développement

   |

L’Ethiopie lance un eurobond d’un montant situé entre 0.5 et 1 milliard $ pour financer le barrage du Nil Bleu

L’Ethiopie a annoncé, le 26 novembre, qu’elle allait émettre un eurobond d’un montant situé entre 500 millions et 1 milliard $ pour financer des projets d’infrastructures, dont le barrage du Nil Bleu. Dans ce cadre, des représentants du gouvernement éthiopien se sont rendus à Londres en vue de convaincre un maximum d’investisseurs d’acheter leurs obligations souveraines. Ce roadshow  se poursuivra dans d’autres capitales européennes dans les jours qui viennent, avant de s’achever aux Etats-Unis la semaine prochaine.

L’Ethiopie a choisi JPMorgan et Deutsche Bank pour l’assister dans cette opération.

Selon des sources de marché, l’offre éthiopienne sera très certainement sur-souscrite.

L’Ethiopie, qui recourt pour la première fois au marché international de la dette, va utiliser les fonds levés pour investir dans des ambitieux projets d’infrastructures, dont des voies ferroviaires, des usines de sucre, mais surtout son gigantesque projet hydro-électrique.

Le barrage du Nil Bleu ou barrage de la Grande Renaissance, dont la construction devrait se terminer en 2017, sera la plus grande centrale hydraulique du continent. «Pour un investisseur, c’est une opportunité unique de prendre position sur l’Ethiopie, un pays en pleine reconversion», estime Rémy Tavernier, responsable du trading sur la dette d’Afrique subsaharienne chez Natixis, en référence à l’effet « rareté » qui dope la demande. «C’est la première émission de l’Ethiopie, donc il faut que ça se passe bien: le pays n’a probablement aucune intention d’émettre un trop gros volume de dette. La taille de l’émission devrait être faible par rapport à l’économie du pays. Tout va se jouer dans le prix», confie-t-il au journal Les Echos.

Le taux de l’eurobond qui sera émis par le deuxième pays le plus peuplé d’Afrique devrait se situer entre 6 et 7 % pour une maturité de 10 ans, d’après les investisseurs interrogés par le Financial Times.

agenceecofin.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles