Connecte-toi avec nous

Mines & Energies

   |

Les USA se détournent du Bonny light pour leur huile de schiste de qualité similaire

L’importation du brut nigérian et algérien par les Etats-Unis, qui ont même cessé depuis juillet et août 2014 d’en importer du Nigeria, a chuté de 93% depuis 2010, selon l’Administration américaine d’information sur l’énergie, (IEA), reprise mardi par le quotidien nigérian The Guardian.

La baisse d’importation intervient pendant que Shell Petroleum Development Company (SPDC), un des acteurs majeurs du secteur pétrolier nigérian, ferme son pipeline trans-niger qui alimente le terminal d’exportation du Bonny light, le brut nigérian.

Au fait, les Etats-Unis ont entrepris de diminuer leurs importations du Nigeria, suite à leur production d’huile de schiste pauvre en sulfure et d’une qualité similaire à celle du Bonny light du Nigeria.

Conséquence, l’exportation du brut du Nigeria, grand producteur de pétrole en Afrique, est entrée dans une tendance baissière avec 1,88 mbp en mai, 1,71 mbp en juin et 1,61 mbp en juillet 2014, selon les chiffres de la Banque centrale du Nigeria rapportés par The Guardian. Le volume d’exportation a cependant flambé au mois d’août atteignant 70,14 millions de barils d’huile, y compris du condensat, soit une moyenne de 2,26 millions de barils par jour.

Selon les données statistiques auprès de la compagnie Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC), l’Europe reste la plus grande destination du brut nigérian à coté de trois autres marchés, l’Amérique latine, l’Asie et l’Afrique.

agenceecofin.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.