Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Les USA donnent 47 millions de F CFA à 18 associations

L’ambassadeur des Etats-Unis au Burkina Faso, Tulinabo Mushingi a signé des accords de fonds auto-assistance, «Self-Help », avec 18 associations et groupements communautaires, le mercredi 4 novembre 2015, à Ouagadougou.

18 groupements et associations burkinabè ont été retenus dans le cadre de l’Amabassadors special Self –Help Program 2015 des USA. La signature des accords d’auto-assistance ont eu lieu, le mercredi 4 novembre 2015, à Ouagadougou entre l’ambassadeur des Etats-Unis au Burkina Faso, Tulinabo Mushingi, et les représentants des bénéficiaires. Il s’agit d’un fonds d’auto-assistance qui finance des microprojets initiés et conçus par les organisations et groupements communautaires. Issus de dix régions du pays, ils œuvrent dans le domaine de l’agriculture, du jardinage, de la fabrication de savon, de l’environnement, du social, etc. Ils ont été retenus pour la qualité et la pertinence des projets, le nombre des bénéficiaires, l’apport de la communauté elle-même, les besoins exprimés, le montant sollicité. Aussi, l’approche-genre, le domaine d’intervention et la situation géographique ont été également pris en compte, dans les critères de sélection. Après la signature, dix des structures ont reçu sur place les premiers chèques, soit 80% des différents montants exprimés. Le reliquat leur sera remis après une exécution satisfaisante. Ce sont les associations Teelba du Kadiogo, Symbiose pour la promotion des droits de la jeune fille et de l’enfant en milieu rural, celle pour la promotion du travail domestique du Ioba. A celles-là, s’ajoutent les groupements de producteurs maraîchers Namanegzanga de Tuli ( Bazéga), des producteurs de niébé et sésame de Saoura (Nayala), les groupements féminins Djiguiya de Kokora de la Léraba, celui de la filière oléagineuse de Rim du Bam, Téwine de Tomabissi, le comité villageois de développement de Bam et la fondation Bangré pour la lutte contre la pauvreté. Quant aux huit autres bénéficiaires, sponsorisés par African Développement Foundation, partenaire des USA, basé à Washington, ils recevront leur chèque ultérieurement par virement bancaire. Il s’agit des groupements féminins Vinnem dans le Sanmatenga, Asela dans la Tapoa, pré-coopératif Féminin Tonunounou-Madjacleni de la Léraba, Nong-Taaba de Bougtorogo du Nahouri et les associations Nong-Taaba de Nabadogo dans le Boulkiemdé, Relwendé des producteurs agricoles de Rissiam, Delwendé pour le développement communautaire et Action pour le développement en milieu rural de Zilation dans le Noubiel. Le représentant du groupement de producteurs maraîchers Namanegzanga de Tuli dans le Bazega, Bonkougou Jean-Baptiste, est rentré en possession de son chèque pour l’acquisition de matériel d’irrigation composé d’une motopompe, des tuyaux de canalisation de 100 rouleaux de grillage. Son groupement s’en sort avec une subvention de 5 632 500 F C FA au profit de 800 bénéficiaires directs. Pour sa part, la coordonatrice de l’action pour le développement en milieu rural, Mariam Sawadogo, recevra plus de 3 millions de F CFA pour la réalisation d’un moulin pour le développement des femmes et la création des activités de revenus pour des bénéficiaires directs estimés à 12 personnes. Avec cet appui du gouvernement américain, c’est une épine de moins pour M. Sawadogo et ses sœurs de Zilation dans la province du Noumbiel, un village situé entre la frontière du Ghana et de la Côte d’Ivoire. Une localité où, selon ses dires, les femmes parcourent chaque jour, plus de 12 Km pour moudre les céréales. A travers ce fonds d’un montant global de 94 millions de dollars US, soit 47 millions de F CFA, le gouvernement américain participe au développement du Burkina. C’est pourquoi, le diplomate américain s’est dit fier d’avoir matérialisé cet apport par la signature des accords « C’est pour nous un grand honneur d’apporter notre contribution à vos efforts collectifs et individuels, car nous croyons à la pérennité de ces projets, qui, à la longue, feront de vous des communautés autosuffisantes et garantes de votre propre développement », s’est-il réjoui.

Mariam OUEDRAOGO
mesmira14@gmail.com
sidwaya.bf

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles