Connecte-toi avec nous

International

   |

Les monnaies et leur influence dans le commerce international

La monnaie est un instrument de pouvoir. Elle joue un important rôle dans les relations géopolitiques. Intéressons-nous aux principales monnaies de la finance internationale. Quelles sont les devises les plus utilisées ? Pourquoi certaines le sont-elles plus que d’autres ?

Monnaie officielle des États-Unis depuis 1792, le dollar américain (USD, $) est la monnaie de référence à l’international. L’importance politique et économique des USA fait du dollar la devise la plus traitée au monde. Sur le marché des changes, le dollar représente 89% des transactions quotidiennes. Supplantant la livre sterling au sortir de la seconde guerre mondiale, le billet vert a bénéficié de la mise en place, en 1944, d’un système international du taux de change fondé sur le lien entre le dollar américain et la réserve d’or, qui est par la suite devenu la base du système monétaire international. Devise incontournable servant au règlement des échanges commerciaux, monnaie de facturation, le dollar est aussi la principale monnaie de réserve des grandes banques centrales du monde. De nombreux pays ont abandonné l’usage de leur monnaie officielle au profit du dollar, créant le phénomène dit de « dollarisation ». L’USD est la valeur refuge la plus utilisée par les investisseurs globaux parce que la devise est gérée avec prudence par la réserve fédérale américaine – FED (US Federal Reserve Bank). Les contrats US sont garantis par un système juridique solide. Le marché des bons du Trésor est toujours profond et liquide. Le dollar fluctue actuellement entre 500 et 600 FCFA.

Euro et livre sterling

Classé numéro deux dans les transactions mondiales, l’euro (EUR, €) est utilisé par les 28 pays qui constituent la zone euro, auxquels il convient de rajouter sept autres pays utilisateurs de la devise. Introduite en 1999, c’est la première monnaie mondiale par la quantité de billets en circulation. Monnaie « politique », l’euro permet de faciliter les échanges intracommunautaires et de favoriser la cohésion des politiques économiques des membres de l’UE. L’Euro a remplacé le Deutschmark allemand comme deuxième monnaie d’échange au monde. Avant l’avènement de l’Euro, le DEM représentait 25% des transactions sur le marché des changes international, l’USD/DEM étant la paire la plus liquide et la plus traitée. En troisième position arrive la livre sterling (GBP, £). Bien que le Royaume-Uni fasse partie de l’Union européenne, la livre en reste la monnaie officielle. Londres occupant une place prépondérante dans les transactions sur devises, la monnaie anglaise demeure incontournable à l’international et est couramment utilisée comme liquidité au marché des changes. Un Euro équivaut à 655,957 FCFA. Une livre Sterling vaut 913.4619 XOF.

Les autres monnaies du classement

Eco Monnaie 2Devise officielle du Japon depuis 1870, le yen (JPY, ¥) est l’une des monnaies les plus importantes du continent asiatique. Il a été créé pour remplacer le ryō. Le yen offre de nombreux avantages : en plus de témoigner de l’économie prospère du Japon, cette monnaie est, depuis les années 1990, pratiquement exemptée de taux d’intérêts, ce qui lui octroie une forte valeur marchande. Mais il s’agit d’une monnaie très sensible aux économies des autres pays d’Asie. Autre particularité : l’année fiscale, au Japon, se termine le 31 mars. Les entreprises japonaises en profitent pour rapatrier leurs placements en devises étrangères afin de clôturer leurs comptes et de respecter les ratios imposés par l’autorité des services financiers. Les Japonais ont besoin d’USD pour réaliser des investissements, pour rembourser leur dette en USD et pour importer du pétrole, du gaz et des marchandises. 1 yen vaut 5FCFA. Parmi les autres monnaies influentes, il y a le dollar australien (AUD, $A), classé 5è, le dollar canadien (CAD, $ CAN), 6è. Il est très utilisé dans les transactions en rapport avec l’industrie marchande, comme le pétrole, les minerais ou les pierres précieuses. Vient ensuite le franc suisse (CHF). De par la politique monétaire très conservatrice, ses grandes réserves d’or, la devise suisse constitue l’une des monnaies les plus stables du monde. Il faut aussi compter avec le yuan, la monnaie chinoise (CNY).Talonnant régulièrement le franc suisse, le dépassant parfois, la part du yuan dans l’économie mondiale et dans les tractations financières interpelle les analystes. Certains prédisent même que la « monnaie du peuple », aussi appelée « renminbi », remplacera inéluctablement le dollar américain en tant que monnaie de réserve mondiale. Depuis quelques années, Pékin ne ménage pas ses efforts pour internationaliser sa devise et en faire la nouvelle référence monétaire mondiale. De nombreux accords bilatéraux ont déjà été passés avec des banques centrales pour faciliter les transactions en yuan. Nous terminons ce tour d’horizon avec le dollar hongkongais (HKD) et la monnaie nationale suédoise, la couronne suédoise (SEK). Tenant à leur monnaie, les Suédois ont refusé par referendum le passage à l’euro. Cette devise est très présente dans le commerce international.

Et le franc CFA dans tout ça ?

Le FCFA signifie Franc de la Communauté Financière d’Afrique. Autrefois, il désignait le franc des colonies françaises d’Afrique. Il a été créé le 25 décembre 1945 par le Général de Gaulle après la libération de la France de l’occupation nazie, grâce en partie à l’immense sacrifice des soldats africains. A part les Comores, 14 pays africains utilisent le franc Cfa, dont huit (8) en Afrique de l’Ouest (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo) et six (6) en Afrique centrale (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée-Equatoriale et Tchad).Les accords qui fondent la Zone Franc reposent entre autres sur la parité fixe des taux de change entre les monnaies qui la composent, sans limitation de montant. Les francs Cfa des deux sous-régions africaines (Afrique centrale et Afrique de l’Ouest) ont une parité fixe entre elles et convertibles entre elles, la garantie de convertibilité illimitée du Trésor français pour les monnaies émises par les différents instituts d’émission africains de la Zone Franc. La centralisation des réserves de change se fait à deux niveaux. Les États centralisent une partie de leurs réserves au niveau de leurs Banques centrales. L’autre partie des réserves est centralisée au niveau du trésor français. En effet, en contrepartie de la « garantie » de convertibilité illimitée du franc Cfa par la France, les Banques centrales africaines sont tenues de déposer, auprès du Trésor français sur des Compte d’Opérations 50 % de leurs avoirs extérieurs nets. Pour certains économistes, le FCFA ne favorise ni l’intégration sous-régionale, ni la croissance économique, encore moins le développement. Ils appellent par conséquent les pays africains à mettre fin à son utilisation et à adopter une monnaie souveraine. Il faut pour cela définir de nombreux critères de convergence. Nous en sommes encore très loin même si la CEDEAO veut tenter une monnaie unique à l’horizon 2020

Aimé Florentin BATIONO
Ecodufaso/Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles