Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Les investisseurs à l’assaut du 3ème salon international des mines à Dakar

Plus de 800 participants, 30 pays représentés, 80 exposants…
C’est parti depuis ce 4 novembre 2014 pour le 3ème salon international des mines (Sim 2014) qui se tient dans la capitale sénégalaise. Au total, plus de 800 participants et pas moins d’une trentaine de pays sont au rendez-vous de Dakar. Les responsables d’Ametrade, organisateurs de l’évènement, ont magnifié la présence active des professionnels du secteur venus notamment du Mali, de la Guinée, de la Guinée-Bissau, du Niger, etc
Après le célèbre «Indaba Mining» de Cape Town tenu récemment en Afrique du sud, le salon Sim Sénégal se positionne comme l’un des évènements phares du secteur minier africain. Des investisseurs venus de plusieurs pays développés mais aussi des pays émergents et des autres parties de l’Afrique ont pris d’assaut le Sim Sénégal.
Le Chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall, qui présidait l’ouverture du salon leur a exposé les énormes opportunités minières qu’offre le pays. Dans la branche des phosphates, un nouveau programme de relance des activités a été arrêté avec à la clé des investissements de 225 millions de dollars à réaliser sur une période de 14 à 20 mois. Un accord a été d’ailleurs signé par l’Etat du Sénégal avec l’actionnaire stratégique d’industries chimiques du Sénégal (Ics).Il s’agit des Indiens d’Indorama.
Conformément aux engagements pris, Indorama a effectué un versement initial de 100 millions de dollars à titre de capital. Mieux, le conseil d’administration des Ics, réuni le 30 octobre 2014 a adopté le plan d’affaires pour les prochaines années. En ce qui concerne l’exploitation de l’or, un accord a été signé entre le gouvernement sénégalais et la société Sabodala Gold Operations(Sgo) .L’adoption du nouveau texte a été l’occasion de dégager un volant de 10 millions de dollars à titre de programme social dont l’exécution sera directement assurée par la Sgo.
De même, la redevance minière a été finalement portée de 3 à 5%.le secteur. Le secteur minier connaît actuellement un développement exponentiel sans précédent au Sénégal et dans la sous-région ouest –africaine. Au plan quantitatif, les objectifs retenus à l’horizon 2020 sont de produire annuellement entre 15 et 20 millions de tonnes de minerai de fer, 2,5 millions de tonnes de phosphates, 3 millions de tonnes d’acide phosphorique, 17 tonnes d’or et 90 000 tonnes de zircon.
Sim Sénégal 2014, une plate-forme de choix pour Dangote industries
Le géant minier africain, Dangote industries, est l’un des sponsors leaders du salon. La troisième cimenterie du Sénégal après la Sococim et les Ciments du Sahel est l’une des grandes attractions du salon Sim Sénégal. Son Directeur général au Sénégal, Serigne Aramine Mbacké, très couru par les investisseurs présents à Dakar a réaffirmé l’ambition de démarrer en mi-novembre les activités du groupe du magnat nigérian, Aliko Dangote .La nouvelle cimenterie prévoit d’ailleurs une baisse de 10 à 15% sur le prix actuel de la tonne de ciment vendu au Sénégal et dans les autres pays ouest-africains.Le groupe va ainsi utiliser un portefeuille de 1000 milliards de fr cfa déjà disponible. La nouvelle cimenterie a nécessité un investissement de 350 milliards de de fr cfa et va produire 1 million 500 000 tonnes de ciment par an pour 5000 emplois à créer à court et moyen terme. Les conclusions majeures de Sim Sénégal seront partagées la semaine prochaine avec les participants au sommet du G20,prévu à Brisbane ,en Australie.

financialafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles