Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Les hommes d’affaires franco-burkinabè s’organisent pour aller à la conquête de l’UE

L’Union Européenne(UE) est un vaste marché à conquérir. Le Club des hommes d’affaires franco-burkinabè s’active pour exploiter les différentes opportunités qu’offre ce grand espace. Ces hommes d’affaires bénéficient des conseils avisés du chef de la délégation de l’Union européenne au Burkina Faso, Jean Lamy.
 
Les relations de l’Union européenne avec le Burkina Faso datent de 1959. Le Burkina Faso est un partenaire stratégique de premier plan pour l’Union européenne, dans un contexte régional marqué depuis quelques années par la montée de trafics illégaux, du terrorisme et une stabilité régionale à renforcer. La coopération de l’Union européenne avec le Burkina Faso est mise en œuvre principalement dans le cadre d’un Programme Indicatif National (PIN), financé par le Fonds Européen de Développement (FED), principal instrument financier de l’Union européenne pour l’aide au développement aux pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP). Les appuis directs à des projets sur le terrain, les appuis régionaux et l’aide d’urgence à travers le Bureau de l’Aide humanitaire de la Commission européenne (ECHO), font aussi partie des actions de l’Union européenne au Burkina Faso. Elles sont menées conjointement avec les autorités du pays et les autres partenaires au développement, à travers un dialogue politique et technique constant.
Au titre du 11e FED, une allocation globale de 409 milliards FCFA est prévue jusqu’en 2020, avec trois secteurs prioritaires :
Appui à la gouvernance (Aide budgétaire globale) : 213 milliards FCFA,
Appui au secteur de la santé : 53 milliards FCFA,
Appui à la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle, à l’Agriculture Durable et à l’Eau (SANADE) : 125 milliards FCFA
 
De façon générale, même si l’Union européenne reste, pour le Burkina Faso, le partenaire commercial principal, absorbant plus de 32 % de son commerce extérieur, les échanges commerciaux entre les 28 Etats membres de l’Union européenne et le Burkina Faso restent malheureusement assez limités. En 2015, le Burkina Faso a réalisé des importations de l’ordre de 597 milliards de F CFA contre 87 milliards d’exportation. Au regard des opportunités qu’offrent les accords de partenariat économiques adoptés en juillet 2014 à Ouagadougou, les hommes d’affaires burkinabè entendent élaborer des projets communs qui leur permettront d’aller plus efficacement à la conquête du marché européen.
Après ce 1er dîner-débat de l’année sur le thème : « Le Rôle de l’Union Européenne dans le Développement du Secteur Privé Burkinabè », les hommes d’affaires échangeront avec le ministre de l’économie et des finances le 23 février prochain sur autour du thème: « Loi de finances 2017 et problématique de la dette intérieure ».
En rappel, crée depuis le 20 novembre 1990, le Club des Hommes d’Affaires Franco-Burkinabè œuvre essentiellement au développement des liens amicaux et socioprofessionnels entre ses membres, au développement des affaires, à l’élargissement des horizons du secteur privé,…

Aimé Florentin BATIONO

ecodufaso.com/ ecodafrik.com

 

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles