Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Les chefs d’entreprises africaines mettent en place un fonds contre Ebola

Les dirigeants d’entreprises africaines ont accepté de créer un fonds d’urgence pour Ebola et ont immédiatement levé 28,5 millions de dollars us requis d’urgence par l’Union africaine (UA) pour envoyer 1000 travailleurs de la santé lutter contre l’épidémie dans trois pays d’Afrique de l’Ouest touchés par la maladie, a rapporté samedi la PANA. Les entreprises de téléphonie mobile opérant à travers l’Afrique ont également convenu de lancer une campagne d’1 dollar, visant à atteindre 700 millions de dollars us pour la riposte à long terme aux épidémies en Afrique venant des 700 millions d’utilisateurs de téléphone en Afrique.

‘Ebola est un défi à l’humanité. Nous allons le vaincre », a déclaré Patrice Motsepe, l’un des dirigeants d’entreprises les plus influents de l’Afrique du Sud, après avoir assisté à une Table- ronde sur le virus Ebola.

«La communauté des affaires en Afrique n’a pas été engagée dans la riposte Ebola depuis le début», a déclaré Motsepe, après avoir annoncé une contribution immédiate de 500.000 dollars us pour soutenir la campagne contre le virus Ebola.

Les dirigeants d’entreprises ont décidé de créer le fonds Ebola d’urgence, qui sera géré par la Banque africaine de développement (BAD), affirmant que les financements recueillis par la Table-ronde sur le virus Ebola ont levé suffisamment de fonds pour répondre au plaidoyer de l’UA pour 1000 travailleurs de la santé pour soutenir la riposte Ebola.

La Table-ronde a réuni des chefs d’entreprises du secteur bancaire, des assurances, de l’énergie, de l’exploitation minière et du transport, ainsi que de la logistique des entreprises pour discuter du montant des fonds nécessaires pour renforcer la lutte contre l’épidémie.

‘Il y a une reconnaissance que nous pourrions être plus efficaces si nous avions collaboré contre Ebola. La perception négative que le virus Ebola crée contre les entreprises est une préoccupation. Nous avons surmonté de graves difficultés», a déclaré aux journalistes Motsepe, président de l’Africa Rainbow Minerals, après avoir assisté à la réunion.

Le vice-président de Bharti Airtel, Michael Okwiri, a appris à la PANA que la contribution de 28,5 millions dollars us réalisée par les dirigeants à la table-ronde d’affaires, venait principalement des entreprises de télécommunications.

Bharti Airtel a des opérations au Nigeria et en Sierra Leone, un des pays les plus touchés, avec au moins 5.000 personnes infectées par le virus Ebola.

La Table-ronde a attiré les principaux acteurs des affaires en Afrique, y compris Peter Moyo, Vodacom, Edem Adzogenu de Ivanhoe Mines, Kelvin Bologun de Coca Cola, Maryamu Aminu de la Fondation Tony Elumelu, Strive Masiywa, Econet Wireless et Jean Louis Ekra d’Afri-Exim Bank.

L’opérateur téléphonique MTN a déclaré avoir fait la plus grande contribution de 20 millions de dollars us, tandis que le Groupe Vodacom et d’autres acteurs se sont engagés à apporter une contribution après les approbations des Conseils d’administration.

La présidente de la Commission de l’UA, Nkosazana Dlamini Zuma, a déclaré que la réponse des chefs d’entreprises était ‘très bonne’, bien que l’organisme basé à Addis-Abeba ait déclaré que les invitations pour certaines entreprises ont pris du retard.

Masiywa, dont la firme, Econet Wireless, a levé 2,5 millions de dollars us, la deuxième plus grande contribution individuelle, a déclaré que le fonds Ebola sera géré par la Banque africaine de développement (BAD).

«Nous avons créé le fonds avec la BAD et ce sera une initiative conduite par le secteur privé supervisée par un conseil d’administration. Cela est une réponse à un appel de 1000 travailleurs de la santé», a déclaré Masiywa.

Des entreprises ont promis de verser des cotisations dans les cinq jours pour soutenir le déploiement des agents de santé.

La campagne de collecte de fonds mobile cherchera à lever un dollar pour chacun des abonnés à travers les réseaux de téléphonie mobile.

Le directeur de Bharti Airtel, Okwiri, a déclaré que tous les acteurs sont d’accord sur le code qui sera utilisé pour relayer les contributions en espèces. Le code sera mis en place et sera en cours d’exécution à partir du 1er décembre 2014.

Pana 09/11/2014
afriquejet.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.