Connecte-toi avec nous

Finances

   |

L’entreprenariat, un rêve possible en Afrique

Ceux qui doutaient encore de la volonté des jeunes africains à entreprendre doivent désormais revoir leur copie. C’est du moins à ce changement de regard que les invite une enquête publiée en fin de semaine dernière, à l’occasion de la 3e édition du New York Forum Africa (NYFA) qui s’est achevée à Libreville au Gabon. Sur 500 jeunes interrogés en ligne, 75% ont clairement fait l’option de l’entreprenariat pour leurs vies actives futures en déclarant avoir «envie de monter leur propre projet».
African_TeensDe quoi rassurer les institutions publiques et privées, nationales et internationales qui misent sur l’entreprenariat jeune pour donner un nouvel élan à une Afrique considérée comme «le continent de tous les espoirs», mais qui peine toujours à fixer ses filles et fils en leur offrant la possibilité d’apporter leur précieuse contribution à son développement. Même si cette enquête ne prend pas en compte les réalités de tous les pays, on devrait s’en douter, force est de constater qu’elle confirme un point important du désir des jeunes. Et cela est d’autant plus important qu’il ramène à la pertinence des chances que l’on donne à ces jeunes pour réaliser leur rêve.
Car, si dans beaucoup de pays du continent, l’éducation à l’entreprenariat reste encore embryonnaire voire inexistante, les conditions de possibilités de l’entreprenariat jeune sont tout aussi rares. Lorsque les jeunes enquêtés évoquent la difficulté d’«accès au capital de départ» comme principal obstacle pour le lancement de leurs entreprises, on en vient encore à une autre question importante. Car, une chose est de rêver de «monter son propre projet», une autre est d’en avoir les moyens de vivre ce rêve. Et c’est là le bât blesse généralement.
C’est déjà un pas important que de diagnostiquer le mal. Il reste maintenant, au niveau de chaque pays, de trouver la médication appropriée pour briser le cercle vicieux de l’endémique chômage des jeunes à laquelle les Fonctions publiques africaines sont désormais incapables de trouver la solution.
Koffi Amétépé

Annonce publicitaire
Lecture en continue

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles