Connecte-toi avec nous

Développement

   |

L’économie verte : de quoi parle-t-on ?

De plus en plus, dans les radios et télévision, les rencontres nationales et internationales, on entend parler d’économie verte, d’entreprise verte, d’énergie verte, etc. Récemment, avec les réformes entamées dans les départements ministériels, il a été créé le Ministère de l’environnement, de l’économie verte et des changements climatiques. L’économie verte : de quoi s’agit-il au juste ?

De manière synthétique, l’économie verte en tant que concept est apparue en 1989 (Pearce D. W. et al., 1989) et a acquis toute sa pertinence entre 2008 et 2009 et avec notamment le sommet de Rio+20 en 2012. Rappelons avant tout que l’économie verte est liée au respect de la nature et que son objet fondamental est de maintenir le capital naturel en équilibre[1].

Aujourd’hui, il existe différentes définitions du concept et des autres aspects y relatifs (Cf. encadré suivant) Cependant, elles sont construites fondamentalement autour du même noyau.

En effet, au regard des différentes approches faites du concept, elle peut être vu simplement comme une économie dans laquelle, les activités de croissance et de développement sont conçues et fondées sur des principes réglementaire et volontariste d’exploitation durable des actifs naturels de sorte qu’ils puissent continuer de fournir les ressources et les services environnementaux, notamment pour les générations futures (G.D. Lankoandé, 2015).

Encadré 1 : Quelques définitions célèbres de l’économie/industrie verte
Le PNUE (2011) définit l’économie verte comme « une économie qui entraîne une amélioration du bien-être humain et de l’équité sociale tout en réduisant de manière significative les risques environnementaux et la pénurie de ressources ».Pour la CEDEAO, « l’économie verte est l’ensemble des activités conduisant à la réduction de la pauvreté, la création d’emplois verts décents, des richesses et des revenus au profit de la population, qui assure le bien être global pour toutes les personnes tout en maintenant un environnement sain dans le respect des droits humains et de la contribution à la cohésion sociale ».Selon l’ONUDI (2011), l’industrie verte peut être simplement définie comme la production et le développement industriels qui ne se font pas au détriment de la santé des systèmes naturels ou de la santé humaine

Selon l’OCDE (2011), la croissance verte vise à favoriser la croissance économique et le développement, tout en veillant à ce que les actifs naturels soient utilisés de manière durable, et continuent de fournir les ressources et les services environnementaux sur lesquels la croissance et le bien-être reposent.

La CEA définit la croissance verte inclusive comme une croissance économique qui est inclusive, crée des emplois, améliore le bien-être humain (y compris la réduction de la pauvreté), utilise efficacement les ressources, et améliore les actifs environnementaux.

graadburkina.org

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles