Connecte-toi avec nous

Finances

   |

Le syndicat des commerçants importateurs et exportateurs s’approprie SYLVIE

Le syndicat des commerçants importateurs et exportateurs (SCIMPEX) du Burkina Faso a tenu une réunion de son bureau élargie à ses membres. C’était ce vendredi 15 avril 2016 à Ouagadougou.

SCIMPEX1C’est le président du syndicat des commerçants importateurs et exportateurs du Burkina Faso (SCIMPEX), Lassiné Diawara qui a souhaité la bienvenue à tous. Du SYstème deLiaison Virtuelle pour les opérations d’Importations et d’Exportations (SYLVIE) : « Beaucoup de commerçants qui sont dans le système informel ont du mal à faire le pas vers le système informatisé…Nous avons voulu cette rencontre pour lever les équivoques. Parce qu’il a semblé à un certain moment donné, au niveau de la douane et de la SOGESY, que le SCIMPEX n’était pas pour la mise en application rapide de SYLVIE. Alors que nous n’avons même pas le pouvoir de dire non. On avait tout simplement dit, qu’il y avait quelques réticences au niveau de quelques commerçants, des microentreprises qui ont toujours du mal à appliquer toutes les nouvelles mesures, qui font appel aux nouvelles technologies de l’information et de la communication. Il était donc nécessaire qu’on fasse cette rencontre afin que certains de nos membres, qui pourraient avoir des réticences, aient les explications nécessaires et constatent d’eux-mêmes que c’est facile… » a dit le président du SCIMPEX.

Le Directeur général de la Société de gestion de la plateforme SYLVIE (SOGESY. SA), Daouda Garané a présenté SYLVIE et la plateforme aux participants. Pour lui, ce nouveau système est profitable à l’institution douanière, à l’importateur et l’exportateur. Il a soulevé le gain en temps et en argent surtout pour les deux derniers cités. Et c’est paradoxalement ceux-ci, en tout cas une partie d’eux, qui a toujours des appréhensions, quant à l’entrée en vigueur de cet outil électronique interconnecté. En effet, on retrouve dans la plateforme, les importateurs et les importateurs ; les banques ; les assurances ; l’administration publique ; le centre de facilitation, COTECNA-SA…Le Directeur général Garané, a vraiment insisté sur les avantages du système qui sont tous bénéfiques pour les commerçants.

Le représentant du Directeur général des douanes à la cérémonie, l’inspecteur divisionnaire, Patrice Yameogo , a contribué de par ses explications, à lever beaucoup d’équivoques et certaines inquiétudes. Pour lui, SYLVIE est vraiment une belle opportunité qui n’a que des avantages pour les personnes interconnectées. Mais pourquoi donc toutes ces résistances qu’on perçoit et qui se font jour pour son application ? De l’avis du représentant du Directeur général, la communication a manqué par moment, en direction des acteurs de la chaine. De même, l’application effective maintenant, de certaines dispositions de COTECNA, fait que beaucoup ont l’impression que SYLVIE, a contribué à l’augmentation des coûts de dédouanement des marchandises.

Les nombreuses préoccupations soulevées par certains participants, ont trouvé des réponses jugées pertinentes, par les auteurs des questions eux-mêmes.

SCIMPEX2Ce qu’il faut aussi retenir, est que présentement, il a été accordé aux uns et aux autres, un moratoire de trois mois, qui a commencé à courir le 1er février 2016. Pendant cette période, les documents SYLVIE requis pour les formalités de pré-dédouanement notamment la Déclaration Préalable d’importation (DPI) ; l’Autorisation de Change (AC) ; l’Autorisation d’Importation (AI) ; et le Certificat d’Assurance Facultés(CAF) ; seront délivrés gratuitement. De même, les services douaniers accepteront simultanément les documents manuels et les documents SYLVIE pendant ladite période. Passé ce délai, seuls les documents produits à partir de la plateforme SYLVIE feront foi et seront recevables pour les procédures de dédouanement. Et pour ce faire, les acteurs concernés sont invités à prendre attache avec la SOGESY, sis côté sud-est du palais des sports de Ouaga 2000, pour l’administration des cours d’initiation, des séances de formations et d’informations relatifs à la plateforme SYLVIE.

Les importateurs et les exportateurs, peuvent se connecter à la plateforme SYLVIE aux conditions suivantes : souscrire à un contrat d’abonnement d’un an renouvelable ; payer des frais d’abonnement annuels de 354 000 francs CFA toutes taxes comprises ; disposer d’un ordinateur, d’une connexion Internet de 512 Mo au moins et d’un scanner. Le formulaire du contrat d’abonnement doit être retiré au siège de la société qui gère la plateforme.

Cette rencontre a été aussi l’occasion pour le syndicat, de transmettre des correspondances aux membres présents. Il leurs est demandé de proposer des thèmes relatifs à la prochaine rencontre annuelle Gouvernement/Secteur Privé 2016.

Angelin Dabiré
Lefaso.net

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles