Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Le FMI attend du Ghana « une série de mesures concrètes » pour accorder son aide financière

Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé, le 21 novembre, que des «progrès significatifs» ont été réalisés lors du 3ème round de négociations avec le Ghana sur un programme d’aide financière visant à rétablir l’équilibre budgétaire du pays. «Le Fonds travaillera désormais avec le Ghana sur une série de mesures concrètes dans les semaines à venir, dont l’allègement de la masse salariale dans le secteur public et la finalisation des détails relatifs aux réformes à moyen terme, avant d’approuver ce programme d’aide», selon un communiqué de l’institution multilatérale.

Le ministre des Finances ghanéen Seth Terkper (photo) avait annoncé, le 22 octobre, que son pays recevra environ 800 millions de dollars du FMI dès janvier 2015. Cet aide du FMI devrait permettre au deuxième producteur mondial de cacao de soutenir la reprise de sa monnaie, le cedi, qui a plongé de 26 % par rapport au dollar cette année.

S’exprimant en marge du sommet Etats-Unis-Afrique tenu en août dernier, le président ghanéen, John Mahama avait également indiqué que son pays avait besoin d’assistance pour mener à bien des ajustements structurels afin de parvenir à équilibrer son budget en quelques années et enrayer la chute du cedi.

Selon le cabinet d’études économiques Capital Economics, le déficit budgétaire du pays, considéré comme une des démocraties les plus stables en Afrique, s’est creusé pour atteindre 10% du Produit intérieur brut (PIB) à la suite d’une augmentation des subventions et des dépenses liées au secteur public notamment.

agenceecofin.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles