Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Le Burkina Faso occupe la 26e place parmi les pays africains les plus démocratiques

En 2020, la tendance à la baisse de la démocratie dans le monde s’est accélérée. Les restrictions de liberté dues à la covid-19, l’insécurité et les tensions électorales ont fait chuter l’indice mondial de la démocratie de l’EIU à 5,37, le pire score enregistré depuis 2006.

Le Burkina Faso occupe désormais la 26e place africaine (116 e places mondiales), selon le rapport 2020 de l’Economist Intelligence Unit (EIU) sur la démocratie dans le monde. Le pays perd ainsi 2 places et passe de la catégorie « démocratie hybride » à la catégorie « régime autoritaire ».

L’Economist Intelligence Unit (EIU)  se base sur cinq familles de  critères à savoir : le processus électoral et le pluralisme, les libertés civiles, le fonctionnement du gouvernement, la participation politique, et la culture politique. Les pays sont ainsi classés selon quatre types de régimes que sont : « pleine démocratie », « démocratie imparfaite », « régime hybride » et « régime autoritaire ».

D’après l’EIU, le recul de la démocratie sur le continent africain en général est essentiellement dû à la situation sécuritaire qui s’est détériorée dans plusieurs pays, et à la pandémie de covid-19. L’avancée du djihadisme en Afrique de l’Ouest, notamment, a entraîné une déstabilisation des Etats qui ont eu de plus en plus de mal à contrôler leurs territoires. « Cela a entraîné une détérioration des critères pertinents pour plusieurs pays dans la catégorie fonctionnement du gouvernement », indiquent les experts de l’EIU.

Le Mali occupe la 23e place africaine (111 e places mondiales). Parmi les plus grosses chutes au classement mondial, on note celle du Togo dont le score baisse à 2,80 lui faisant perdre 15 places. Il passe ainsi de la 126e place mondiale (31e africaine) à la 141e place mondiale (39e africaine). Une situation qui serait essentiellement due selon l’EIU à « une élection profondément entachée d’irrégularités et la répression de l’opposition qui s’en est suivie ». Le Mali enregistre quant à lui la deuxième plus grosse chute au classement, avec 11 places perdues.

Comme les années précédentes, seule l’île Maurice se classe dans la catégorie « pleine démocratie », mais le pays a enregistré une détérioration de son score qui passe de 8,22 à 8,14, ainsi qu’une baisse de sa place dans le classement mondial.

Pour rappel, l’Indice de la démocratie de l’Economist Intelligence Unit donne depuis 2006, un aperçu de l’état de la démocratie dans le monde entier pour 165 Etats indépendants et deux territoires.

 

Juste Bancé / Collaborateur

 

Annonce publicitaire

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles