Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Le Burkina Faso lance un projet de 2000 écovillages à hauteur de plus d’un milliard de FCFA

Le projet 2000 écovillages est un projet d’électrification solaire qui vise à booster l’économie de 2000 villages afin de créer des milliers d’emplois verts au profit des populations locales d’ici à 2020. Il a été lancé officiellement à Betta dans la Commune de Ziniaré, en début septembre par les autorités burkinabè en charge de l’Environnement.

D’un coût estimé à plus d’un milliard de FCFA, le Projet 2000 écovillages est inscrit dans le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES). Le village de Betta situé dans la Commune de Ziniaré à une trentaine de kilomètres est le tout premier écovillage pilote entrant dans le cadre du projet 2000 écovillages.

L’étape de Betta marque le démarrage effectif des investissements dans les 13 écovillages pilotes. La suite du processus sera consacrée à l’identification des 1987 villages complémentaires, et la mise en œuvre des activités identifiées.

L’écovillage pilote de Betta, dispose déjà d’un château d’eau à pompage solaire, un moulin solaire, l’installation prochaine de lampadaires solaires et l’électrification des services sociaux de base tels le CSPS et l’école primaire avec l’accompagne de la commune de Ziniaré.

D’ici la fin de l’année 2018, la population du village de Betta, dans la commune de Ziniaré pourra bénéficier de l’électrification solaire grâce à la mini centrale solaire de 45 kilowatt avec stockage par batteries pour une production totale de 50 mégawatt par an. Elle est réalisée dans le cadre de la mise en œuvre du projet de création de 2000 écovillages dans sa composante « accès durable aux énergies renouvelables et la préservation de l’environnement. »

Les quatre autres composantes du projet à savoir « le renforcement de la bonne gouvernance locale », « l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle durable », «la promotion de l’entreprenariat local », et « l’amélioration de l’accès aux financements » vont s’exécuter de façon progressive.

Le projet écovillage devra à termes faciliter l’accès durable aux énergies renouvelables et préserver l’environnement, améliorer l’accès aux financements, renforcer la bonne gouvernance locale, améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle durable et promouvoir l’entrepreneuriat local.

L’industrie verte est une industrie capable de créer des richesses, des revenus, des emplois grâce à l’efficacité dans l’utilisation des ressources naturelles.

 

Balguissa Sawadogo

Ecodufaso.com/ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles