Connecte-toi avec nous

Tic & Telecoms

   |

Le Big Data, levier commercial pour MasterCard

Pertinence et personnalisation émanent de l’exploitation des données. En tant que mathématicienne et statisticienne, ceci interpelle mon côté geek ; j’aime les chiffres, les modèles et les formules.

Je vois le pouvoir des données chaque jour, car nous les utilisons pour orienter nos propres décisions commerciales chez MasterCard – afin d’identifier des secteurs pour la croissance, répondre à des problèmes, comprendre nos publics et encourager le bien social.

Naturellement, nous ne sommes pas les seuls, mais la différence aujourd’hui, c’est la technologie omniprésente, qui permet de relier les consommateurs aux entreprises d’une manière beaucoup plus appropriée.

Consécutivement à la récession, il s’est produit un changement considérable des habitudes de consommation, ce qui a amplifié la concurrence dans tous les secteurs. Les entreprises apprécient de plus en plus d’être éclairées sur les dépenses de consommation pour comprendre leurs concurrents, se différencier et enfin dynamiser leur croissance.

Nous ne vivons plus dans un monde où le business crée les produits, les services, les objectifs et les expériences guidés par une identification de la demande. « Faites que ça compte pour moi, faites que ça marche pour moi, et faites-le pour moi », telle est la mentalité du consommateur mondial désormais. Même s’il est important d’observer les caractéristiques démographiques, nous devons écouter, apprendre, personnaliser et réinventer, tout en respectant le droit à la vie privée.

Les données de MasterCard

Le réseau MasterCard gère chaque jour les paiements de deux milliards de titulaires de carte et des dizaines de millions de commerçants dans plus de 210 pays à travers le monde. Ces transactions génèrent des données en temps réel à l’échelle mondiale, disponibles plus rapidement que les statistiques publiques habituelles.
Les données restent anonymes, mais en comprenant ce qu’elles nous montrent, nous pouvons créer des indicateurs macro-économiques très sophistiqués. L’une de nos activités en plus forte croissance est d’aider nos partenaires et clients à élaborer des services et des produits plus appropriés et sur-mesure, grâce à l’utilisation des données globalisées des modèles de dépense, issues des paiements que nous traitons.
Pour les entreprises, qui excellent à reprendre et à analyser les données de leurs clients, nos informations au niveau macro-économique appliquées à leurs propres données peuvent illustrer ce qui se produit sur le marché global au-delà du périmètre de leur société. En partageant nos informations, nous pouvons leur donner un avantage sur leurs concurrents.

Changement d’orientation des données

MasterCard a récemment engagé une recherche sur les modes de consommation des voyageurs. Nous voulions voir comment les consommateurs dépensent dans 135 villes autour du monde. Notre quatrième Index mondial annuel des destinations a constaté que Londres était la première destination en termes de dépenses, avec une prévision de 18,7 millions de visiteurs internationaux en 2014.

Le rapport nous a montré les pays d’origine de ces visiteurs, identifié les axes de circulation qui relient les villes et davantage encore. Ce genre d’information est précieux pour un immense éventail d’entreprises tout comme pour les autorités locales et les gouvernements, qui peuvent ainsi planifier un afflux des touristes au sein d’une ville, ou encore leur permettre de prévoir l’année à venir.

Parallèlement, nous pouvons également voir que les événements mondiaux nous donnent une occasion de recenser les éléments de perspective. Nous avons pu tirer certaines tendances et analyses particulièrement intéressantes de la Coupe du Monde au Brésil. Avant ce grand événement, beaucoup de personnes s’attendaient à une augmentation des dépenses, en particulier pour les produits dérivés du football. Au lieu de quoi, notre compte-rendu analytique au Brésil a montré un pic de la dépense sur les produits alimentaires et une baisse sur les marchandises de luxe. Ce genre de projection économique peut avoir une haute valeur prospective.

Les informations générées par les données démontrent également une opportunité d’accroitre notre business parmi des petites et moyennes entreprises. Globalement, environ 80% des PME n’ont pas accès à une gamme complète de services bancaires, même dans les pays développés. Notre plate-forme de commerce simplifié peut aider une PME à s’implanter en 15 minutes, leur permettant de commencer à vendre par Internet et d’accepter les paiements par carte bancaire.

man with world map sign

Changement social

Les analyses à partir des données tiennent également une place formidable dans le progrès social. En tant que présidente des marchés internationaux, je gère environ 60% du business MasterCard dans le monde entier, c’est à dire le développement du commerce électronique, du commerce mobile, et des technologies innovantes en matière de paiement favorisant la croissance des pays émergents, un marché extrêmement important à mes yeux.

Nous utilisons les informations issues de nos données pour comprendre comment les gens dépensent de l’argent dans le monde, et pour repérer comment ils passent à travers les mailles du système financier. Par exemple, nous savons que 2,5 milliards de personnes n’ont toujours pas accès aux services financiers – c’est inacceptable.

Pour l’opinion général, il s’agit juste d’un problème de « monde en voie de développement », mais ce n’est pas le cas. Nos données nous montrent que 93 millions de personnes en Europe n’ont pas accès à un compte bancaire ou à des produits financiers de base. Nos analyses de données nous aident à déterminer comment soutenir les personnes qui connaissent différents aspects d’exclusion financière, ceci sur chaque marché sur lequel nous intervenons. Les gouvernements de ces pays peuvent également utiliser cette information pour établir de meilleurs systèmes financiers. Il existe un besoin de favoriser l’inclusion financière à travers le monde et l’analyse des données peut jouer un rôle en faisant une vraie différence, tant que nous souscrivons au changement.

Par Ann Cairns, Présidente des marchés internationaux et membre du comité d’administration de MasterCard
lesechos.fr

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles