Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Lassiné Diawara : Un fin économiste à la présidence de la chambre de commerce de Bobo

Le 13 novembre 2016, dans la perspective du renouvellement des instances de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina-Faso (CCI-BF) il avait été désigné comme l’un des 02 élus consulaires de la catégorie Grande industrie agroalimentaire, à Bobo Dioulasso. Ils étaient 53 pour 29 postes à pourvoir dans les trois catégories que sont le commerce, l’industrie et les services. Le 26 novembre, presque à l’unanimité (29 voix sur 30), les élus consulaires l’ont désigné comme président de la chambre de commerce de Bobo. Lui, c’est Lassiné Diawara. Avec cette nouvelle corde à son arc, il devra œuvrer à la relance économique de la capitale économique du Burkina Faso. Il en a les moyens et les réseaux.

Les jeux sont faits ! Lassiné Diawara est le nouveau Président de la chambre de commerce et d’industrie de Bobo Dioulasso. Il a été plébiscité à 96,67℅ soit 29 voix sur 30. Après avoir été vice-président de la chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso, le voici enfilant le manteau de président de la chambre de commerce et d’industrie de Bobo. L’homme n’est pas un novice en la matière. Depuis plus de 40 ans, il traine sa bosse dans le milieu des affaires au Burkina Faso. Il possède de nombreuses entreprises tant au Burkina Faso que dans la sous-région. Pour l’élection du 26 novembre, il a bénéficié du soutien de certains « poids lourds ». Il s’agit notamment de son prédécesseur El Hadj Djandjinaba Barro et de l’opérateur économique, Mahamadi Sawadogo dit Kadhafi, par ailleurs candidat à la présidence nationale de la CCI-BF.

Naturellement, Lassiné Diawara et ses collaborateurs appellent à voter pour lui. Le président élu le 26 novembre dispose d’un programme bâti autour de 08 points et dont l’ambition est de favoriser une rapide relance économique de Bobo Dioulasso. Les priorités de Lassiné Diawara seront donc de renforcer la gouvernance consulaire et le dialogue avec les autorités régionales, de renforcer la synergie entre les structures d’appuis au secteur privé, de libérer le potentiel entrepreneurial des jeunes et des femmes, de faciliter l’accès des entreprises aux financements. Il entend aussi œuvrer à la formalisation du secteur informel, réaliser des infrastructures structurantes et développer des services non financiers nécessaires aux entreprises. Pour ce faire, il en appelle à l’unité d’action des fils et filles de Bobo. Car dit-il, « c’est ensemble que nous pourrons oeuvrer au développement durable des entreprises à Bobo-Dioulasso ».

Qui est Lassiné Diawara ?

Lassiné Diawara est né en 1949 à Bobo-Dioulasso. Il est titulaire d’une maîtrise en Sciences Economiques option Gestion de l’Université du Bénin au Togo. Après ses études, il devient Secrétaire Général Adjoint, puis Secrétaire Général de la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Artisanat de Haute-Volta (devenu Burkina Faso) entre 1974 à 1982. Il est par la suite nommé économiste à la CEAO (Communauté Economique de l’Afrique de l’Ouest) de 1984 à 1990. Entré dans le Groupe Bolloré (France) en 1990, il est depuis cette date Président du Conseil d’Administration de la MABUCIG (Manufacture Burkinabè de Cigarettes) filiale du Groupe Bolloré, branche Tabacs, passée sous contrôle du Groupe Britannique IMPERIAL TOBACCO depuis avril 2001.

Il est aussi PCA de SDV-Burkina, Bank Of Africa -Burkina Faso (BOA-BF), SITARAIL (Côte d’Ivoire). Lasiné Diawara est également Président de AGF BURKINA Assurances.Vice-Président de la SAPHYTO (Société Africaine de Produits Phytosanitaires et d’Insecticides) du Groupe ARYSTA LifeScience France, Président Directeur Général de SAGECI (Côte d’Ivoire). Il est administrateur de sociétés dans la région UEMOA (Mali – Niger – Côte d’Ivoire), Président d’honneur du Club des Hommes d’affaires Franco-Burkinabè, Vice-Président de la Chambre Consulaire Régionale de l’UEMOA, Président du SCIMPEX (Syndicat des Commerçants Importateurs et Exportateurs), Vice-Président du Conseil National du Patronat Burkinabè (CNPB). C’est un investisseur touche-à-tout. Il est à la fois banquier, industriel, propriétaire foncier,…

Pour cet engagement en matière de promotion des affaires, Lassiné Diawara a obtenu plusieurs distinctions au plan national et international. L’un des plus grands projets actuel de l’homme, c’est la réalisation d’un grand complexe commercial et de loisirs de 4 000 m2 à Ouagadougou. Le budget de cette réalisation est estimé à plus de 2millirads de FCFA. 50 millions ont déjà été investis pour les études techniques.

Aimé Florentin BATIONO
ecodufaso.com / ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles