Connecte-toi avec nous

Développement

   |

L’agroécologie : Pour une agriculture durable et écologique

Face aux changements climatiques et à l’invasion des OGM, l’agroécologie est présentée comme l’alternative pour une agriculture durable à même d’assurer l’autosuffisance alimentaire. Alors que les dirigeants du monde sont parvenus à un accord dit historique à Paris à la fin de la COP21, intéressons- nous à cette approche agricole au regard de ses nombreux enjeux.

Au Burkina Faso l’agriculture emploie plus de 85% de la population active. Depuis la grande sècheresse de 1973, le développement du secteur agricole est devenu prioritaire. Malgré les nombreux investissements, l’activité agricole est toujours confrontée à moult difficultés : baisse de la fertilité des sols provoquée par les pratiques culturales extensives et par les effets de l’agriculture chimique, prolifération des feux de brousse, diminution drastique de la pluviométrie, déforestation et érosion des sols,… Toutes ces contraintes jouent sur la productivité agricole et obligent le Burkina Faso à importer les céréales dont il a besoin. De nombreux producteurs utilisent également des produits chimiques dans le cadre de la culture du coton BT. La pratique a parfois des revers sur la santé. Il faut donc un changement de paradigme, de nouvelles techniques agricoles qui permettent d’accroitre la productivité tout en préservant l’environnement. C’est sur ce terrain que l’agroécologie intervient. Le Président Thomas Sankara en a été l’un des précurseurs au Burkina Faso dans les années 1980 dans le cadre de sa politique d’autosuffisance alimentaire. Il fera alors appel au français Pierre Rabhi pour la formation de nombreux paysans aux techniques agroécologiques. L’agroécologie permet aux producteurs de trouver les solutions aux problèmes agrosylvopastoraux par eux-mêmes et pour eux-mêmes. Elle est basée sur les connaissances et les logiques locales. Il s’agit en ce sens de produire sans détruire (améliorer la productivité et la stabilité de l’exploitation), maîtriser les techniques d’amélioration de la fertilité des sols, régénérer le sol et établir les équilibres naturels pour la sauvegarde de la biodiversité. L’agroécologie permet aussi une gestion rationnelle de l’eau, l’association et la rotation des cultures ainsi que la diversification des activités, la protection et la restauration de l’environnement,… Elle fonde sa stratégie sur de l’interdépendance (hommes, animaux, végétaux).

Une révolution verte

L’agroécologie porte en son sein une promesse révolutionnaire. Promesse d’une régénération des sols par la lutte antiérosive et la fertilisation organique, promesse d’une rentabilité économique à moyen terme pour des paysans endettés par l’achat à crédit d’intrants onéreux, promesse d’une agriculture durable et écologique qui préserve la santé des sols, des plantes et des humains. Bref, la promesse de l’autonomie et de l’auto-suffisance alimentaire pour les producteurs touchés de plein fouet par les changements climatiques, la désertification et l’insécurité alimentaire chronique. Du 16 au 20 février, une centaine d’agroécologistes et d’organismes de coopération venus du Burkina, du Mali, du Niger , du Togo, du Benin se sont retrouvés à Betta, à 60km au nord de Ouagadougou, pour réfléchir sur leurs pratiques. La rencontre était pilotée par l’ONG française Terre et Humanisme. Le choix de Betta n’est pas fortuit. Une ferme école y a été installée par l’AIDMR (Association interzone pour le développement en milieu rural) pour enseigner l’agroécologie. L’expérience est concluante car l’association arrive à faire pousser de belles légumes sur des terres arides. Elle a ainsi pu convaincre de nombreux paysans à s’engager dans l’agroécologie. Les demi lune, le zail,.. sont autant de techniques agroécologiques que les associations et groupements expérimentent sur le terrain.

Aimé Florentin BATIONO
Ecodufaso/Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles