Connecte-toi avec nous

Développement

   |

L’AFD accorde à la Tunisie un don de 1,8 millions d’euros

L’Agence Française de Développement (AFD) a octroyé à la Tunisie un don de 1,8 millions d’euros, l’équivalent de 4 millions de dinars (MDT), destiné à renforcer les dispositifs d’aide à la création d’entreprises et à développer les mécanismes d’appui aux initiatives relatives au Partenariat public- privé (PPP).

Le secrétaire d’Etat au Développement et à la Coopération Internationale, Noureddine Zekri, qui a co-signé l’accord de don avec l’ambassadeur de la France à Tunis, François Gouyette, a déclaré que ce don « ne manquera pas de soutenir les efforts déployés pour encourager la micro- finance et la création d’entreprises en Tunisie ».

D’après ses dires, un montant de 1 million d’euros (2,2 millions de dinars) sera mis à la disposition de la Société Tunisienne de Garantie (SOTUGAR) et le reste, soit 800 mille d’euros(1,8 MDT) sera investi pour le renforcement des activités de Carthage Business Angels, Réseau Entreprendre Tunisie et Initiative Tunisie, associations spécialisées dans l’accompagnement des jeunes créateurs d’entreprises.

« La France, à travers l’AFD et d’autres mécanismes de soutien, n’a cessé d’être aux côtés de la Tunisie et des Tunisiens, notamment durant cette dernière étape de la transition », a lancé le ministre.

De son côté François Gouyette a déclaré que le don de l’AFD vise à appuyer la Tunisie dans sa lutte contre le chômage des jeunes.

Il a réitéré l’engagement de la France à soutenir la Tunisie à travers la mise en place d’une coopération fructueuse entre les deux pays dans plusieurs secteurs.

Le diplomate français a fait état, à cette occasion, d’une tendance à renforcer les déplacements des officiels français en Tunisie, évoquant les visites attendues, durant les semaines à venir, des ministres français de l’éducation et de la sécurité.

Dans une déclaration à l’agence TAP, le directeur de l’AFD, Philipe-Cyrille Berton, annoncé que le conseil d’administration de l’Agence a décidé, dernièrement, de rehausser le plafond des engagements financiers au profit de la Tunisie.

« L’objectif est de soutenir la Tunisie à mener avec succès sa transition politique et économique », a-t-il dit.

babnet.net

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.