Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Labélisation des produits du terroir : Le logo du Faso Dan Fani ainsi que les motifs par régions dévoilés

Les ministres Harouna Kaboré (à gauche) et Abdoul Karim Sango dévoilent le logo du Faso Dan Fani

 

Le Ministère du Commerce, de lIndustrie et de lArtisanat a procédé le mardi 30 avril 2019 au dévoilement du Label Faso Dan Fani du nom du pagne tissé burkinabè. Cet acte a été accompagné également de la découverte des différents motifs par régions ainsi que la remise de métiers à tisser aux associations de femmes tisseuses.

Initié en 2018, le processus de labélisation des produits du terroir burkinabè notamment le Faso Danfani, le Chapeau de Saponé, les produits de cuirs et peaux de Kaya et le beurre de karité est en marche. La découverte du logo du Faso Dan Fani marque une étape importante du processus.

La labélisation des produits du terroir va permettre de les rendre identifiable et reconnaissable facilement a expliqué le ministre en charge du Commerce Harouna Kaboré. Ce projet de labélisation vise à protéger ces produits sous la forme de marque collective a-t-il précisé.

Le dévoilement intervient après la tenue d’un atelier d’information et de sensibilisation à propos du processus. Plus d’une centaine de femmes tisseuses venues des quarante-cinq (45) provinces du Burkina Faso et des experts du textiles y ont pris part.  Au cours de la cérémonie de dévoilement du label, la présidente de la Fédération Nationale des Tisseuses du Burkina Faso, Justine Kafando a salué cette avancée.

Quelques motifs de pagnes par régions

 

Selon elle, la labélisation du pagne tissé burkinabè va aider les tisseuses à la modernisation et au professionnalisme du secteur en vue d’améliorer la qualité des produits. Nous avons de la créativité et de la volonté mais nous avons besoin d’aide pour nous améliorer a-t-elle insisté.

Cet appel a été entendu visiblement car des dires du ministre des Arts et de la Culture Abdoul Karim Sango, Co-parrain de la cérémonie, le gouvernement a choisi de prioriser la dynamisation des secteurs porteurs pour l’économie et l’emploi dont l’artisanat. Il a invité les tisseuses à saisir la chance de la labélisation du Faso Danfani pour booster d’une part les productions et d’autre part les ventes tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. « Libérez votre génie, votre talent et votre créativité afin de mettre à la disposition de vos clients des pagnes Faso Dan Fani Diversifiées et de qualité » a-t-il martelé.

 

Le créateur de mode 100% coton bio burkinabè, François Premier Yaméogo, a confié qu’au terme du processus de labélisation, c’est l’image du Burkina Faso qui sera mise en valeur dans le monde et c’est très important selon lui.

Le processus de labélisation devra à termes permettre la création de 30 000 emplois et générer annuellement un chiffre d’affaires moyen de 7 milliards de FCFA.

 

Balguissa Sawadogo

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles