Connecte-toi avec nous

Mines & Energies

   |

La filiale au Zimbabwe de Rio Tinto avertit sur le risque de faillite provoqué par les contraintes fiscales

La filiale au Zimbabwe du géant minier Rio Tinto, Murowa Diamonds, a annoncé qu’elle courait vers une cessation de ses activités, en raison des contraintes financières générées par les hausses de frais et de taxes qui sont survenues ces dernières années dans le pays. « Nous faisons face à de gros défis qui pourraient avoir des répercussions sur nos opérations. Le gouvernement a introduit de nouveaux postes de prélèvement qui pèsent sur les affaires », aurait fait savoir Zebra Kasete, le directeur général de Murowa, cité par des médias locaux.

L’entreprise dit avoir débuté des négociations avec le gouvernement local et prédit déjà que si aucun accord n’est trouvé, 200 postes de bureau risquent d’être supprimés. Une affaire qui est suivie de près par ses employés, mais aussi par RioZim, une des entreprises du Zimbabwe Stock Exchange qui possède une participation de 22% au sein du capital de Murowa.

Dans une conjoncture internationale qui est marqué par la baisse des cours des métaux et des mines sur les marchés internationaux, la question sur la taxation des entreprises minières fait débat au Zimbabwe, comme partout ailleurs où ces paramètres jouent un rôle majeur dans l’économie. Dans une lettre ouverte aux parlementaires de son pays, le président de la chambre des mines, a lui aussi sonné l’alerte sur le secteur, du fait des taxes qu’on y ajoute.

Intervenant en début de semaine sur les ondes d’une radio sud-africaine, un des responsables du groupe Standard Bank spécialiste du secteur, a fait savoir qu’il ne fallait pas s’attendre à une embellie des prix avant 2016. Reste désormais à savoir si, d’ici là, Rio Tinto continuera d’attendre une réaction du gouvernement, ou alors poursuivre les opérations dans le cadre d’un cycle d’exploitation minière qui compte des périodes hautes et d’autres basses.

Idriss Linge
agenceecofin.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles