Connecte-toi avec nous

Développement

   |

La chute du cedi provoque l’exportation illégale du cacao ghanéen vers la Côte d’Ivoire

Cacao_1Selon différentes estimations, entre 60 000 tonnes et 100 000 tonnes de cacao ghanéen sont entrées illégalement en Côte d’Ivoire depuis le mois d’octobre dernier.
Ce mouvement qui inverse la dynamique que connaissait la contrebande de la matière première jusque là, est lié à la chute enregistrée par le cedi qui a perdu environ 23% de sa valeur par rapport au dollar. « La contrebande est essentiellement due à la faiblesse de la devise ghanéenne » a déclaré Edward George, le responsable de la recherche sur les matières premières agricoles à Ecobank.
Cette faiblesse du cedi, rend les prix pratiqués en Côte d’Ivoire plus attractifs pour les producteurs ghanéens, puisqu’ils sont plus élevés de 24% que ceux fixés par les autorités du pays.
Cacao_2Reuters indique cependant, qu’en dépit des pertes liées à la contrebande, la production ghanéenne est en hausse de 15% par rapport à l’année dernière. L’agence a annoncé que les ventes de cacao avaient atteint 704 266 tonnes au début du mois d’avril. Le Ghana est le second producteur mondial de cacao, derrière son voisin ivoirien.
Aaron Akinocho
Source : Ecofin

Annonce publicitaire

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles