Connecte-toi avec nous

Non classé

   |

La Bourse de Paris finit sur une note prudente

La Bourse de Paris a terminé lundi en légère hausse (+0,30%), préférant rester prudente à la veille du deuxième tour des élections grecques, alors que les prix du pétrole se replient de nouveau.

L’indice CAC 40 a gagné 12,78 points à 4.254,43 points, dans un volume d’échanges faible de 2,4 milliards d’euros. Vendredi, il avait terminé en légère baisse (-0,18%).

La cote parisienne a ouvert en très nette hausse avant de ralentir progressivement le pas.

Le nouveau repli des prix du pétrole après des propos intransigeants de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), et le début sans éclat de la Bourse de New York ont en effet freiné l’enthousiasme initial.

L’approche du deuxième tour de l’élection présidentielle en Grèce demain favorise également une certaine prudence.

«La séance a été sans grand relief. La cote parisienne a ouvert dans la lignée de la semaine dernière, mais a ensuite manqué d’éléments pour continuer», a relevé Andrea Tuéni, un analyste de Saxo Banque.

«Les investisseurs temporisent ainsi après une fin de semaine dernière euphorique et en attendant d’avoir des nouvelles demain du deuxième tour de scrutin en Grèce», a-t-il poursuivi.

Les députés grecs votent mardi pour le deuxième tour de l’élection présidentielle et, afin d’éviter que ce scrutin vire au fiasco dans un contexte économique toujours fragile, le gouvernement est prêt désormais à avancer un peu les prochaines législatives.

«La redescente des prix du pétrole pèse également un peu», a-t-il complété en notant en outre que «les volumes d’échanges étaient faibles avec une grande partie des investisseurs déjà partis».

L’agenda des indicateurs macroéconomiques a par ailleurs réservé peu d’animation dans une semaine réduite de moitié pour les fêtes de Noël.

Seul statistique d’envergure, les ventes de logements anciens aux États-Unis ont chuté bien plus nettement que prévu en novembre.

Du côté des valeurs, Soitec a crevé le plancher (-54,50% à 0,96 euro) après avoir annoncé qu’il révisait ses objectifs financiers à la baisse pour 2015 et 2016 en raison du blocage d’un projet solaire aux États-Unis.

Thales a perdu 1,05% à 44,63 euros. La réunion censée entériner lundi la succession de son PDG Jean-Bernard Lévy, a été annulé en raison d’un désaccord entre l’État et Dassault sur l’équilibre des voix au sein de cette instance de gestion.

Alstom a reculé de 0,56% à 26,50 euros, après que les autorités américaines lui ont infligé une amende record de 772,29 millions de dollars, sur des accusations de corruption dans plusieurs pays et notamment en Indonésie.

AFP/20minutes.fr

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles