Connecte-toi avec nous

ACTUALITES FINANCIERES: AFRIQUE

   |

La BOAD approuve le financement de nouveaux projets pour 29 milliards de F CFA

Au cours de cette session, le Conseil, après avoir approuvé le procès-verbal de sa 92ème  réunion qui s’est tenue le 26 mars 2014 à Lomé, a examiné et approuvé le bilan des réalisations à mi-parcours des prévisions financières de l’exercice 2014.
r ailleurs, il a approuvé quatre propositions de prêt à long et moyen termes d’un montant total de 29,04 milliards de F CFA et une proposition de prêt à court terme d’un montant de 05 milliards de F CFA. Ces nouveaux financements portent à 3 124,9 milliards de F CFA le montant global des financements à long et moyen termes de la BOAD, correspondant à 715 projets. Le montant cumulé des financements à court terme ressort, lui, à 147,1 milliards de F CFA.
Les propositions de prêt approuvées portent sur les opérations. Il s’agit du financement partiel du projet de renforcement du système d’alimentation en eau potable de la ville de Tafiré et des localités environnantes, en Côte d’Ivoire. Le projet vise à faire passer la production d’eau potable de la zone concernée, de 72 m3/j actuellement à 1 500 m3/j à la mise en exploitation des infrastructures prévue en 2016, et à 3 600 m3/j à l’horizon 2035. Il permettra également d’étendre le réseau d’adduction d’eau potable aux localités de Badikaha et N’golodougou pour desservir environ 40 000 habitants à l’horizon 2020, et de diminuer de 50% le taux de prévalence des maladies d’origines hydriques liées à la consommation d’eau non potable. Montant du prêt : 2,342 milliards de F CFA. Il y a aussi le financement partiel du projet d’implantation d’un centre d’enfouissement technique des déchets solides de la ville de Lomé au Togo. L’aménagement portera sur une superficie d’environ 192 ha, pouvant accueillir 300 000 tonnes de déchets par an selon les normes internationales pour une période minimale de 20 ans. La mise en œuvre du projet contribuera ainsi à une meilleure protection de l’environnement urbain. Montant du prêt : 6 milliards de F CFA.
L’institution ouest africaine va consolider l’encours du prêt initial en faveur du projet d’autoroute à péage Dakar – Diamniadio avec le financement partiel de son prolongement à l’Aéroport international Blaise DIAGNE (AIBD) par la Société EIFFAGE de la Nouvelle autoroute concédée (SENAC) SA au Sénégal. Elle a financé partiellement, à hauteur de 15 milliards de F CFA, la construction de l’autoroute à péage « Dakar – Diamniadio » qui est entrée en exploitation le 1er août 2013. A l’encours de ce prêt initial, la BOAD accepte d’ajouter un nouveau prêt de 5 milliards de F CFA pour le prolongement de cette autoroute au nouvel Aéroport International Blaise Diagne (AIBD) sis à Diass, à 47 km de Dakar. Montant consolidé du concours de la Banque : 18,498 milliards de F CFA.
 
La Boad va soutenir l’mplantation d’une unité de fabrication d’emballages en carton par la Société SCS Malienne de Cartonnerie SA au Mali. L’objectif visé par ce projet est de produire plus de 5 millions d’unités d’emballages en carton et 1 200 000 sacs de conditionnement en première année, évoluant de 13% l’an pour atteindre  8 500 000 unités d’emballages en carton et 2 millions de sacs de conditionnement en année 5, année de croisière. Montant du prêt : 2,3 milliards de F CFA.
 
Enfin, elle va octroyer un prêt à court terme en faveur de l’Etat du Sénégal pour le financement partiel du Programme d’urgence d’électrification rurale (PUER). Ce programme devrait contribuer à l’atteinte de l’objectif du gouvernement de faire passer le taux d’électrification rurale de 26% en 2013, à 60% en 2016. Spécifiquement, la présente opération, co-financée avec le système bancaire local, concerne l’électrification de 150 villages répartis dans 13 régions du Sénégal. Montant du prêt : 5 milliards de F CFA.
 
Le Conseil d’Administration a également approuvé la mise en place d’une ligne de crédit de la Société islamique pour la promotion du secteur privé (SID) en faveur de la BOAD. Ce concours, qui représente la première opération de la SID en Afrique de l’Ouest, renforcera les capacités d’intervention.

Les Echos du Faso

 

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles