Connecte-toi avec nous

Tic & Telecoms

   |

Kenya: Safaricom bat un nouveau record de capitalisation boursière sur le Nairobi Securities Exchange

L’opérateur de télécommunication kényan Safaricom, a vu sa capitalisation boursière atteindre jusqu’à 600 milliards de shillings (6,6 milliards $) au cours des 24 derniers mois, soutenue par une forte demande des investisseurs locaux qui sont attirés par de perspectives prometteuses de revenus, a-t-on constaté à partir des données fournies sur le marché financier kényan.

Le titre a certes perdu quelques points lors de la journée d’activité boursière du 10 décembre 2014, mais l’entreprise est encore sur une capitalisation boursière de près de 586 milliards de shillings, dominant largement ce marché financier. Pour ses investisseurs d’accumulation, c’est à dire ceux ayant réinvesti leurs bénéfices depuis l’arrivée de l’entreprise sur la bourse, c’est le jackpot.

A 14,86 shillings l’action, on est très loin de sa valeur de 5 shillings affichée dans les premières années de cotation en bourse. L’entreprise a beaucoup grandi entre temps et a gagné des parts de marché, devenant quasiment le leader monopolistique du marché des télécommunications mobiles au Kenya.

La première semaine de décembre 2014, on apprenait sur Ecofin, que l’entreprise avait lancé la 4G, et s’offre donc désormais la possibilité de dominer le marché de l’internet domestique, une situation qui devrait contribuer à renforcer encore ses revenus. L’entreprise continue aussi à développer des partenariats dans le cadre des plateformes des paiements virtuels

Idriss Linge
agenceecofin.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles