Connecte-toi avec nous

Développement

   |

JUSTICE-DROITS HUMAINS : Le Festival Ciné Droit Libre présente son programme d’activités

Le Comité d’Organisation (CO) du 14ième Festival Ciné Droit Libre a rencontré les professionnels de médias le lundi 03 décembre dans le cadre de la tenue de l’édition 2018 du festival du 08 au 15 décembre 2018 sous le thème « Justice levez-vous ! »

La 14ième édition du Festival Ciné Droit Libre veut accorder une part belle à la justice. Initiative, impulsée suite à la mort du journaliste burkinabè Norbert Zongo, Ciné Droit Libre est aujourd’hui un cadre de promotion et de défense des droits humains ainsi que de la liberté d’expression à travers le cinéma. C’est une plateforme destinée aux cinéastes et journalistes du monde entier dont les œuvres sont censurées ou ont des difficultés de diffusion. Une série de films sélectionnée à travers le monde avec un intérêt particulier porté sur l’Afrique est programmée et suivie de débats avec des personnes-ressources.

Cette année, le festival place la justice au cœur de ses activités. De l’avis du Gérant du Festival, Abdoulaye Diallo, et pour emprunter le vocabulaire juridique, les dossiers en instruction porteront sur l’accès à la justice, son importance pour la paix et la lutte contre l’insécurité et le terrorisme a-t-il souligné. Il est prévu de nombreuses activités pour marquer cette édition. Notamment les projections de films, les expositions, des masters class, le village du festival, etc. a égrené le Comité d’organisation.

79 millions de FCFA à mobiliser pour la 14ième édition de Ciné Droit Libre

D’un budget prévisionnel d’environ 79 millions de FCFA, le comité a pu réunir pour l’heure environ 40 millions. Grâce aux promesses, il espère néanmoins enregistrer 80% de ce budget prévisionnel.

Forte mobilisation des journalistes à la conférence de presse

Les innovations majeures de la 14ième édition portent essentiellement sur la simulation du procès de la justice burkinabè le 13 décembre notamment la lenteur du traitement du dossier Norbert Zongo. A cette occasion, les avocats, les journalistes les membres d’organisations de la société civile et de la famille Zongo passeront à la barre pour expliquer leurs plaintes ou se défendre. Ce procès sera organisé des mains de maître du chef de village, l’artiste burkinabè KPG. Egalement il est prévu une reprise de la chanson de Black So man « J’étais au procès » ainsi qu’une soirée spéciale Sahel pour parler de la sécurité.

La 14ième édition du Festival ciné Droit Libre est placée sous le coparrainage de l’animateur vedette Claudy Siar et l’artiste musicien Youssoupha bien d’autres artistes de renoms.

 

Balguissa Sawadogo

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire