Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Journée Nationale du Paysan 2019 (JNP) : « (…) même les paysans ont mis la main dans la poche »

Le ministre Salifou Ouédraogo (milieu), entouré de ses collègues du gouvernement

 

La Journée Nationale du Paysan (JNP) se tient du 25 au 27 avril 2019 à Gaoua dans le Sud-Ouest du Burkina Faso. En prélude à cet important évènement du monde agricole burkinabè le Ministre de l’Agriculture et des Ressources Halieutiques, Salifou Ouédraogo a tenu une conférence de presse le 19 avril 2019 dans la salle de conférence dudit ministère.

La rencontre avec les Hommes de médias a porté sur trois points essentiels. Il s’agit notamment du contenu de l’édition 2019 de la JNP, les innovations prévues et la situation de l’organisation à ce jour de la 21ième édition.

« Les travaux préparatoires de la JNP se déroulent bien. Les aménagements sont en cours au Lycée Bafudji pour l’installation des tribunes, des chapiteaux (…) » Tels sont les propos du ministre de l’agriculture et des ressources halieutiques, Salifou Ouédraogo, qui situent l’état d’avancement de l’organisation de la JNP.

Le ministre Salifou Ouédraogo a souligné dans sa déclaration liminaire que le programme de la présente édition prévoit des ateliers sectoriels sur le thème de la JNP 2019 notamment « Défi de la sécurité alimentaire dans un contexte d’insécurité : quelles stratégies d’accompagnement des exploitations agro-sylvo–pastorales, halieutiques et fauniques. »

Les acteurs procéderont au lancement officiel du programme d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement de Kiligbara. Les traditionnels échanges entre le Président du Faso et plus de 1000 producteurs sera également au menu de la 21 édition de la JNP.

L’autre innovation cette année porte sur la mise en place d’un secrétariat permanent de la JNP qui aura pour mission le suivi de la mise en œuvre des recommandations.  La possibilité de donner un caractère biennal à la JNP (qui est annuel actuellement) est également envisagé. Au titre des innovations, « il ressort des réflexions entamées, la pertinence et la nécessité de procéder à des réalisations d’infrastructures de stockage et de transformation, à la construction d’ouvrages hydrauliques, (…) dans la région accueillant la manifestation. »

Il est attendu la participation de 80 producteurs par région.

Le  budget mobilisé pour la tenue de la présente JNP, le Ministre Salifou Ouédraogo a confié que cette année est assez particulier au vu de la rareté des ressources. « Nous avons avec les producteurs, la Chambre nationale d’agriculture, vu d’autres partenaires et des sponsors afin de mobiliser efficacement les ressources. Je vous assure que même les paysans ont mis la main à la poche volontairement pour que la JNP se tienne. »

Le Burkina Faso perd en 2019 sa place de premier pays producteur de coton en Afrique et occupe désormais la quatrième place. Le ministre Salifou Ouédraogo a précisé que cette question sera à l’ordre du jour des échanges avec les producteurs. Mieux, un comité interministériel a été mise en place afin de réfléchir sur la question et apporté les solutions idoines afin que le pays retrouve son lustre d’antan. 80 producteurs par région son attendus pour cette édition

 

Balguissa Sawadogo

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles