Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Journée de l’excellence à l’IDS : 42 prix décernés aux meilleures élèves-professeurs

 
L’Institut des sciences (IDS) a organisé, le samedi 22 juillet 2017, sur son site, sis au secteur n° 11 à Ouagadougou, la journée de l’excellence visant à récompenser les meilleurs élèves-professeurs. Au total 42 prix ont été décernés.
La journée de l’excellence à l’Institut des sciences (IDS), édition 2017, s’est déroulée le samedi 22 juillet. A l’occasion, 42 prix ont été décernés aux meilleurs élèves-professeurs. Parmi les lauréats, deux se sont particularisés. Il s’agit de Kiswendsida Jean Koala qui a obtenu 17/20 comme moyenne annuelle et de Grégoire Koudougou, avec 16,50/20 de moyenne annuelle. Ces deux récipiendaires ont reçu leurs prix des mains du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Alkassoum Maïga.
Autorités-administratives-et-coutumières
«La promotion de l’excellence : un enjeu majeur du plan stratégique de développement à l’IDS 2017-2026». Tel est le thème retenu pour la célébration, placée sous le parrainage du Moogho Naaba. Pour le Directeur général (DG) de l’IDS, Adjima Thiombiano, la journée de l’excellence, au-delà de la cérémonie de récompense, constitue «une occasion non seulement de faire le bilan, mais aussi un moment pour nous interpeller sur notre responsabilité et notre contribution dans la mise en place d’un système éducatif performant». Il a rappelé que l’IDS a connu une particularité cette année avec la mise en œuvre de ses nouveaux statuts à travers la nouvelle politique de formation qui consacre désormais une phase théorique de trois ans et un stage pratique d’un an. De l’avis du DG, au titre de l’année académique 2016-2017, l’IDS compte 2091 élèves professeurs inscrits. «Malgré l’important retard d’un mois et demi accusé en début d’année et les perturbations qui ont émaillé les suivis conseils des stagiaires, ainsi que le problème d’insécurité vécu au Nord, nous sommes heureux de vous informer que nous avons exécuté à 100% nos programmes d’enseignement et les évaluations», a souligné M. Thiombiano. Il a relevé que le taux de succès global des CAP-CEG de 90,47% contre des taux globaux de 9,30% de redoublement, 0,58% d’exclusion et de 0,24% de défaillants. Quant au Certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement supérieur (CAPES), il a enregistré un taux de succès global de 100%.
La crise qui a failli gâcher la fête
Le Dg est revenu tout au long de son intervention, sur un incident qui a manqué de peu de gâcher la journée de l’excellence. «C’est avec consternation que j’évoque la crise entièrement gratuite intervenue le lundi 17 juillet 2017, suite à la proclamation des résultats MSVT2 (2e année de Math et Sciences de la vie et de la terre, Ndlr)», a indiqué Adjima Thiombiano. Il de relater que ce jour-là, des élèves professeurs ont manifesté, de façon illégitime, leur mécontentement face à des cas d’exclusion d’élèves-professeurs pour insuffisance de travail. Néanmoins, le premier responsable de l’IDS s’est réjoui d’avoir constaté pendant cette crise, la mobilisation à ses côtés, de «tous ceux qui ont refusé d’être complices devant l’histoire d’une telle aventure suicidaire de certains élèves-professeurs». Il a également évoqué «l’appui indéfectible » du ministre et de ses collaborateurs lors de «ces 48 heures de folie qu’a connu l’IDS».
mention-spéciale-a-été-faite-aux-meilleures-filles
Dans son intervention, le ministre Alkassoum Maïga a condamné avec véhémence, cette attitude des élèves-professeurs, avant de leur prodiguer des conseils. Il a confié qu’en tant que futurs enseignants et éducateurs, les élèves-professeurs de l’IDS devraient se démarquer d’un tel comportement. Le ministre avait demandé à l’administration de traduire en conseil de discipline tous les meneurs du mouvement, avant de revenir sur sa décision, suite à la requête du DG de l’IDS.
Quant au Poé Naaba, représentant le parrain, le Moogho Naaba Baongo, il a demandé à ses filleuls d’être des modèles dans la vie. «Les évènements ci-dessus évoqués n’honorent pas notre pays, encore moins, notre système éducatif», a déploré le représentant du parrain. Il a fait remarquer que l’enseignant apparait comme le premier acteur institutionnel de l’éducation. «C’est à lui qu’incombe majoritairement avec l’aide de la société, d’inculquer les valeurs sociétales à l’enfant, afin que ce dernier devient demain, un citoyen de bonne moralité», a expliqué le Poé Naaba.
Les lauréats de prix d’excellence, édition 2017 à l’IDS, ont reçu divers prix. Cela va des ordinateurs portables et des tablettes, aux kits, enveloppes et comptes bancaires offerts par des partenaires. Sans oublier des livres traitant de la conscience professionnelle.
Au nombre des partenaires de l’IDS figurent des sociétés bancaires dont Coris Bank international (CBI) qui a construit un hangar au profit des pensionnaires de l’établissement. L’infrastructure a été inaugurée, en présence du ministre Alkassoum Maiga.
Alfred KANON
ecodufaso.com / ecodafrik.com
Légendes
1-    Le ministre Alkassoum Maiga (milieu) en compagnie des deux excellents parmi les excellents
 
2-    Autorités administratives et coutumières ont assisté à la journée de l’excellence à l’IDS
 
3-    Une mention spéciale a été faite aux meilleures filles

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles