Connecte-toi avec nous

Tic & Telecoms

   |

Internet mobile : Quand la connexion devient vitale pour les Burkinabè

LA connexion est devenue indispensable pour les Burkinabè. On a besoin d’Internet dans tous les secteurs d’activités et plus encore dans le domaine économiques. Les jeunes Burkinabè parfois connectés 24h/24 n’imaginent pas leur vie aujourd’hui sans connexion. Par le biais de la 3G, les différentes compagnies de téléphonie mobiles permettent de réduire la fracture numérique et offrent à un grand nombre la possibilité de s’exprimer de faire des affaires à travers le monde. Même si les services laissent par moment à désirer, l’Internet mobile est une réalité au Burkina Faso.

Pour satisfaire les besoins de communication de leurs abonnés, les opérateurs de téléphonie mobile proposent depuis ces 05 dernières années au moins, des solutions les unes plus innovantes que les autres. S’inscrivant dans la dynamique des hautes technologies General Packet Radio Service (GPRS) et Enhanced Data Rate for GSM Evolution (EDGE), ils ont développé un nouveau service qui permet la connexion mobile à Internet. En clair, les opérateurs permettent aux abonnés de naviguer sur la toile à partir de leur smartphone, tablette, ordinateur,… Dans le réseau GPRS, l’Internet mobile se combine avec le Multimédia Messaging Service (MMS). Avec le premier service, Internet mobile, l’abonné peut se connecter à Internet et ainsi accéder à son réseau professionnel, envoyer des E-mails, tchatcher avec ses proches, télécharger des dossiers, naviguer sur le web… L’offre MMS, elle, permet au client d’envoyer et de recevoir des messages texte avec des images, du son et de la vidéo.

Le GPRS ou la vitesse supérieure !
Ces offres sont aujourd’hui rendues possibles grâce à l’avènement du GPRS et du EDGE. En effet, ces technologies offrent une vitesse de transmission beaucoup plus élevée que le GSM (Global System for Mobile communications), une facturation au volume des données échangées, l’utilisation du téléphone portable comme modem. « L’Internet Mobile offre, selon ses promoteurs, la possibilité aux entreprises et hommes d’affaires, même hors du bureau, de garder un œil sur leurs affaires, d’optimiser le temps et d’être opérationnels partout. ».La connexion à Internet (sur son ordinateur fixe ou portable) se fait via une clé munie d’une puce d’un des trois opérateurs. L’abonné a la possibilité de recharger sa puce en souscrivant pour une journée, une semaine ou un mois. Tout est fonction des moyens dont il dispose. Pour bénéficier des services d’Internet sur son téléphone, l’appareil de l’abonné doit être compatible GPRS ou EDGE. Le téléphone portable doit aussi être au préalable configuré. Mais il faut remarquer que ces produits ne sont pas l’apanage des seules compagnies de téléphonie mobile. L’ONATEL SA qui s’occupe de la promotion du téléphone fixe s y est également lancé à travers le CDMA (Code Division Multiple Access).C’est un procédé de téléphone sans fil utilisant un large spectre de fréquence. Cette technologie offre à la fois la téléphonie par la voix, Internet haut débit et les SMS. Cette connexion ne se fait pas sur le réseau de la téléphonie mobile TELMOB mais plutôt sur son réseau « téléphonie fixe sans fil ». Elle procure donc tous les avantages de la connexion ADSL sur ligne fixe classique (filaire) et aussi la mobilité.

Des prix encore prohibitifs
Si le nouveau produit Internet mobile est attractif, il n’en demeure pas moins que les prix sont toujours prohibitifs pour la majorité des citoyens. A titre illustratif, d’un opérateur à l’autre, les prix des clés de connexion varient entre 15 000 et 20 000 FCFA. Le forfait mensuel pour la connexion coûtait 10 000 FCFA au début. Aujourd’hui, avec 10 000 FCFA équivalent à 5 GO, l’abonné a droit au maximum à 10 jours de connexion. Il faut débourser quasiment 30 000/mois pour avoir une connexion permanente. En plus de la cherté, on constate souvent des perturbations de réseaux des différents opérateurs, une baisse de l’intensité de la connexion voire par moment une impossibilité totale de se connecter. Evidemment, la qualité du service en ce moment devient sujette à caution. Il est donc important pour les opérateurs de téléphonie mobile qui brassent des milliards comme on l’a constaté ces derniers temps, de travailler davantage à la maîtrise de la technologie et de veiller à une tarification allégée pour contribuer à la réduction du fossé numérique. C’est ainsi que l’Internet mobile, en brisant les barrières du temps et de l’espace, donnera du mordant à un commerce électronique qui en a bien besoin au Burkina Faso !

Aimé Florentin BATIONO
Ecodufaso/Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles