Connecte-toi avec nous

Mines & Energies

   |

Interconnexion Electrique Burkina Faso-Ghana : La mise en œuvre confiée à la…

Interconnexion Electrique Burkina Faso-Ghana : La mise en œuvre confiée à la Société Eiffage Energie

L’énergie électrique est un maillon fort pour l’investissement en particulier et le développement humain en général. Pourtant la question de la disponibilité de l’énergie électrique est devenue un peu plus préoccupante pour les pays d’Afrique de l’Ouest. Au Burkina Faso, pays enclavé, la réalité est d’autant plus difficile lorsqu’on voit la dépendance énorme du pays vis-à-vis de ce produit précieux. C’est pour faire face au manque d’infrastructures de transport d’électricité, la majorité des pays d’Afrique de l’Ouest dont le Burkina Faso, participent à un programme de développement transfrontalier : le West African Power Pool (WAPP). Le WAPP est une organisation internationale qui a pour mission de coordonner les interconnexions des réseaux de transport d’électricité des pays de la sous-région.
La Société Nationale d’Electricité du Burkina Faso (SONABEL) et la Ghana Grid Company (GRIDCo) ont confié à Eiffage Énergie la réalisation de l’interconnexion 225 kV entre Bolgatanga et Ouagadougou. Ce projet vise à relier le nord du Ghana à la capitale du Burkina Faso. Il va générer à ce qu’il parait un chiffre d’affaires de 30 millions d’euros. Le projet d’interconnexion est composé pour cela de deux postes à haute tension 225 kV et de 200 km de lignes 225 kV. L’interconnexion entrera en service en 2017 et permettra notamment de sécuriser l’approvisionnement du Burkina Faso en lui fournissant l’électricité nécessaire en provenance du Ghana, devenu pays exportateur.
Le projet compte s’inscrire dans la stratégie d’Eiffage Énergie de renforcer sa présence dans ce domaine en Afrique. Ces cinq dernières années, Eiffage Énergie a déjà réalisé des projets similaires au Ghana, Burkina Faso, Mali, Togo, Bénin et Sénégal.
En rappel, en termes de production et d’importation d’énergie électrique enregistrée par la SONABEL, les dernières données de l’Institut National de la Démographie (INSD) font état entre 2003 à 2014 d’une progression estimée en KWH de 513 704 à 1 358 515.

Balguissa Sawadogo
Ecodufaso.com/ Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles