Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Intelligence économique : Nécessité vitale pour les entreprises burkinabè

Pour être compétitives face à un environnement fortement concurrentiel, les entreprises burkinabè n’ont plus le choix. Elles doivent innover. Combien d’entreprises ne disposent pas de plans stratégiques et naviguent par conséquent à vue ? Combien sont-elles à n’avoir ni organigramme ni indicateurs de performance ? Combien sont-elles enfin à ne pas se soucier de leur image de marque et à accueillir négligemment le client tant téléphoniquement que physiquement ? En réalité, dans le contexte actuel, il faut rapidement rompre avec les vieilles méthodes de management pour s’inscrire dans une perspective d’intelligence économique. Comment ? Pour quels résultats ? Explication.

L’intelligence économique s’inscrit dans un contexte bien précis : celui de la mondialisation et de l’interconnexion des économies. Les acteurs économiques doivent désormais faire face à l’apparition de nouveaux acteurs et à une concurrence qui s’intensifie. Cette concurrence s’exerce de plus en plus en amont dans le cycle de l’innovation, y compris au stade de la recherche. Dans le même temps, le développement des technologies de l’information et de la communication (TIC) et l’apparition d’une véritable société de communication, caractérisée par la surabondance d’informations, la variété des producteurs de cette information et l’extrême rapidité de leur diffusion, sont d’autres enjeux à prendre en compte. Ces évolutions majeures du contexte économique représentent en premier lieu de formidables opportunités de développement pour les entreprises burkinabè et une motivation permanente à la performance et à l’innovation : accès à de nouveaux marchés à l’étranger, innovations et lancement de nouveaux produits et services, etc. Cependant, face à ces nouveaux défis, les entreprises burkinabè doivent désormais intégrer l’intelligence économique (IE) afin de comprendre, analyser et anticiper ces mutations et protéger leur compétitivité et savoir-faire. Ce concept renvoie à l’ensemble des actions coordonnées de recherche, de traitement et de diffusion (en vue de son exploitation) de l’information utile aux acteurs économiques… L’information utile est celle dont ont besoin les différents niveaux de décision stratégique de l’entreprise ou de la collectivité, pour élaborer et mettre en œuvre de façon cohérente la stratégie et les tactiques nécessaires à l’atteinte des objectifs définis par l’entreprise dans le but d’améliorer sa position dans son environnement concurrentiel.

L’information, clé de voûte du système

Conscient justement des enjeux de l’intelligence économique, le Burkina Faso a mis en place une direction de la prospective et de l’intelligence économique, relevant de la chambre de commerce et d’industrie. Cette direction s’occupe de l’élaboration des différentes stratégies d’IE. Du 12 au 13 Septembre 2011, Ouagadougou a également abrité un colloque international sur le thème « Intelligence Économique : stratégies d’innovation et de compétitivité ».

Face au nouvel ordre économique où la dimension marchande prévaut, les stratégies de puissance s’appuieront désormais moins sur l’outil militaire que sur l’avantage économique. La capacité d’innovation est ici un atout certain. Cette donne conduit à élargir le concept de sécurité nationale au-delà de la défense pour y inclure les éléments commerciaux, financiers et culturels constitutifs de la prospérité économique. Le rôle déterminant des entreprises dans cette nouvelle dynamique est essentiel. Dans cette compétition acharnée, la maîtrise de l’information est stratégique, et ceux qui ne détiennent pas l’information seront distancés inéluctablement. A l’inverse, en ayant un surcroît d’information, on possède un temps d’avance. La maîtrise de l’information permet aux entreprises de mettre en œuvre des stratégies gagnantes à partir de démarches d’influence et de contre influence pour répondre aux opérations de déstabilisation des concurrents. Dans le prochain article, nous parlerons de la démarche à suivre pour la mise en œuvre d’un système d’IE. (A suivre…)

Aimé Florentin BATIONO
Ecodufaso/Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles