Connecte-toi avec nous

Développement

   |

INSS : Favoriser la réinsertion socioéconomique des prisonniers

L’Institut des Sciences des Sociétés (INSS) veut que les détenus puissent s’occuper utilement durant leur séjour en univers carcéral afin de réussir plus tard leur réinsertion socio économique lorsqu’ils auront fini de purger leur peine. C’est dans ce cadre que s’inscrit le projet « Réinsertion socioéconomique des détenus par l’amélioration des circuits de commercialisation de la production céréalière dans les maisons d’arrêts et de correction de Ouagadougou et Koudougou ». Initié par le département socio-économie et anthropologie du développement (DSEAD) de l’Institut des Sciences des Sociétés (INSS), ce projet bénéficie de l’appui du ministère de la justice. Il vise à renforcer les capacités des détenus dans la connaissance et la maitrise des techniques de production et des circuits de commercialisation des productions céréalières. Les bénéficiaires de la formation seront sélectionnés parmi les détenus ayant déjà purgé la moitié de leur peine. Pour la phase pilote, le projet a une durée de 26 mois. Il s’exécutera dans les maisons d’arrêt et de correction de Ouagadougou et de Koudougou avec la possibilité d’être étendu à d’autres maisons d’arrêt en fonction de l’évaluation qui en sera faite. Le but ultime de ce projet c’est de transformer les prisons en lieux de socialisation où les prisonniers acquièrent des techniques de production qui pourront les aider à se réinsérer socialement et économiquement après le cachot. Afin d’atteindre les résultats escomptés, l’INSS organise une formation des formateurs du 12 au 16 janvier 2016 à Ouagadougou.

Aimé Florentin BATIONO
Ecodufaso/Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles