Connecte-toi avec nous

Portraits

   |

Innocent Bologo : Portrait d’un talent de l’athlétisme burkinabè

Innocent Bologo est un jeune athlète burkinabè qui s’est taillé une bonne place dans l’arène de sa discipline au niveau national. Endurant, ambitieux et surtout très humble, ce jeune originaire de Ouahigouya au une ville située au Nord du Burkina Faso ne s’est pas fait prier pour partager son parcours, qui vous le constaterez ne se résume pas qu’au sport.

Ecodufaso : Présentez-vous à nos lecteurs s’il vous plait

Innocent Bologo : Je me nomme BOLOGO Wendyam (prénom que m’a grand-mère m’a donné à ma naissance) Innocent. Je suis un athlète burkinabé et parallèlement je suis à l’université de Rouen en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives. Mes disciplines sont le 100m et le 200m. J’évolue en France au CRJS (Centre Régional Jeunesse Sport) avec le club « Stade Sottevillais »

Parlez-nous brièvement de votre enfance

Je suis né à Ouahigouya le 05 Septembre 1989 à 17h30 à la maternité zoodo (si je ne me trompe). J’ai fait le tour avec mes parents étant bébé, Tout d’abord à Koudougou ensuite à Bobo-Dioulasso. Finalement mes parents se sont installés à Ouahigouya quand j’avais 7 ans. Age à laquelle j’ai perdu mon Papa. J’ai donc continué l’école primaire dans ma ville natale à l’école Wend-pingré. Ensuite le lycée Yadéga de Ouahigouya jusqu’en classe de 1ère.

D’où est né votre passion pour le sport et principalement l’athlétisme ?

Tout d’abord pour le sport, mes frères et sœurs pratiquaient le sport au niveau régional, le football, le volley, hand-ball, basket et j’en passe…Souvent on s’amusait à faire des activités physiques (volley ou foot) devant notre cour à Ouahigouya. Ma maman elle, pratique régulièrement la marche les soirs. J’ai donc découvert ce monde grâce à eux. Par la suite j’ai découvert l’athlétisme au lycée Yadega à ma 6e lors d’une compétition de détection de talents dans la ville. Je suis donc allé et j’ai remporté quelques titres en course de vitesse et en saut. J’ai ensuite intégré le club d’athlétisme de Ouahigouya, OCO (Olympique Club de Ouahigouya) dans lequel je m’entraînais avec Mr Idrissa Bamouni. A travers lui j’ai appris à aimer l’athlétisme malgré les dures séances d’entraînement. J’ai donc commencé à progresser et chaque année je m’entraînais pour mieux faire plus que l’année précédente. J’ai ensuite commencé à voyager et j’ai découvert davantage le monde de l’athlétisme que j’ai aimé et du coup j’y suis resté et c’est devenu une passion.

Quelles sont vos performances à ce jour ?

A ce jour, je détiens le record du Burkina sur 200m en 20 »69 (20 Secondes et 69 centièmes). Sur 100m j’ai réalisé des chronos de 10 »05 et
10 »18 qui n’ont pas été homologués à cause de la vitesse du vent.

Quelles sont les difficultés auxquelles vous faites face en ce moment dans vos disciplines?

Les difficultés sont nombreuses. En dehors des blessures il y’a des difficultés au niveau matériel et financier. Chaque niveau a ses difficultés.
Le haut niveau demande beaucoup de moyens, un planning important, notamment de bons docteurs pour un bon suivi sanitaire et nutritionnel.

L’athlétisme en tant que discipline n’est pas très connu au Burkina Faso comme le Football. Avez-vous un souhait à lancer à l’endroit des autorités sportives ?

Ce que j’ai comme souhait à lancer à l’endroit des autorités sportives du Burkina, c’est la création de centre national d’entraînement, renforcé les compétences des entraîneurs à travers des formations ou stage dans des Centres internationaux et surtout la création du « statut du sportif de Haut niveau». Avoir une bonne politique sportive et organisationnelle permettra au Burkina de briller dans les compétitions internationales et aussi aux sportifs de réaliser leurs rêves.

Quels sont vos loisirs ?

J’aime la musique, le cinéma, les voyages, passer du temps avec les amis.

Quel est votre plus grand rêve ?

C’est de remporter une médaille au niveau mondial

Balguissa Sawadogo
Ecdufaso.com/ Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles