Connecte-toi avec nous

Mines & Energies

   |

Initiative pour la Transparence des Industries Extractives-Burkina Faso (ITIE) …

Initiative pour la Transparence des Industries Extractives-Burkina Faso (ITIE) : Rencontre du Comité de pilotage du partenariat G7 et du FSP TGIE-G7

Le Secrétariat Permanent de l’ITIE Burkina Faso a réuni une vingtaine d’acteurs intervenants dans le secteur des industries extractives le 26 août 2015 autour de la rencontre du 2ème comité de pilotage de l’ITIE-Burkina Faso et de l’appui au programme français FSP TGIE G7 financé par le gouvernement français. La rencontre s’est tenue au sein de la Direction générale de la Coopération à Ouagadougou sous la co-présidence du Représentant de l’Ambassadeur de France au Burkina Faso, M. Xavier Jaglin, Attaché de la Coopération et de la Gouvernance.

Rencontre SP ITIE 1

Le Burkina Faso a réussi à créer un secteur minier compétitif qui le hisse au 4ème rang des pays producteurs d’or d’Afrique. Mais ce métal précieux est entouré de polémiques ainsi que de tabous quant à son exploitation. Toute chose qui demande plus de transparence dans la gouvernance et l’exploitation industrielle de l’or et autres. Les derniers rebondissements des populations et travailleurs sur certains sites miniers sont entre autres raisons qui viennent conforter cette idée voulue de transparence. La rencontre du Comité de pilotage s’inscrit donc dans un tel contexte et motivée surtout par l’adhésion du Burkina Faso à l’ITIE Internationale en février 2013. Elle vise l’adoption et la validation du rapport annuel élaboré par le comité de suivi du plan d’actions. Il s’agira pour les différentes parties prenantes de faire le point des actions menées ainsi que des réflexions sur les perspectives pour la continuité dans les actions du programme FSP TGIE G7. M. Xavier Jaglin, co-président de la rencontre a expliqué que « Pour ce qui concerne la transparence elle permettra d’améliorer le débat qui va améliorer la gouvernance au niveau du pays. La Cour des comptes va publier un rapport spécifique et qui deviendra annuel sur le secteur minier au Burkina Faso. La société civile va diffuser le guide de bonnes pratiques sur l’exploitation artisanale de l’or sur environ 20% des zones d’orpaillage, sur le territoire sur plus de cent sites. Il y aura des actions de sensibilisations sur les bonnes pratiques qui seront menées ainsi que des formations dispensées. Des dispositifs d’appui au niveau du ministère de l’Economie et des Finances par exemple par l’appui à la création de la direction nationale des enquêtes et de la recherche fiscale qui sera un vrai outil contre la fraude. Ce partenariat a de multiples intérêts notamment le développement local. » Pour l’heure, il existe bien nombre de réalisations effectives en ce qui concerne le programme FSP-TGIE-G7 couvrant la période 2014-2015. Il s’agit notamment : de la mise en œuvre des nouvelles normes ITIE, le renforcement de capacités des responsables décentralisés du MATDS à la gestion des conflits, la publication du premier indice de gouvernance minière selon les normes internationales par la société civile, etc. En perspectives 2015-2016, il ressort la régionalisation de l’ITIE, la dissémination du guide de bonnes pratiques sur l’exploitation artisanale de l’or sur 100 sites d’orpaillage, l’opérationnalisation de la Direction nationale des enquêtes et de la recherche fiscale, etc. Le programme du FSP TGIE-G7 est un financement du gouvernement de la république française dont le budget prévisionnel est estimé à 970 000 euro toute chose qui pourra assurer la quiétude des populations et des acteurs du secteur.

Balguissa Sawadogo
Ecodufaso.com/ Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles