Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Infrastructures : Le Burkina Faso se lance dans la modernisation de ses postes de péages

En marge des activités du Cadre de Concertation et d’Orientation Gouvernement/Secteur Privé, le Chef du Gouvernement Christophe Joseph Marie Dabiré a procédé au lancement des travaux de construction des postes de péages modernes le mardi 29 septembre 2020 à Kotédougou à quelques encablures de Bobo Dioulasso.

Les postes de péages au Burkina Faso génèrent en moyenne 7 milliards de FCFA de recettes par an.  Comparativement à ceux des pays voisins qui, grâce à la modernisation mobilisent plus de 40 milliards de FCFA avec un trafic inférieur au nôtre.

Le gouvernement burkinabè dans le cadre de son référentiel de développement a engagé un vaste projet de modernisation dont les études ont démarré depuis 2017. Sept (7) postes de péages prioritaires ont été identifiés pour leur rentabilité. C’est ainsi que trois (3) sont programmés pour être réalisé cette année 2020. Il s’agit notamment de Ouaga (sortie Fada), Boudtenga Ouaga (Sortie Bobo) Tintilou et Bobo (sortie Ouaga) Kotédougou.

Financé à hauteur de 14 902 757 006 CFA par le Fonds Spécial Routier (FSR-B), les travaux sont repartis sur l’ensemble des trois sites. Ils seront constitués de trois lots distincts, à savoir, les travaux de Génie Civil, les travaux d’installation des sources d’énergies électricité et travaux d’équipements et de système de gestion des péages.

Les travaux comprendront, l’installation générale de chantier des entreprises, la préparation de terrain, dégagement des empires et nettoyages, les terrassements généraux, la mise en œuvre d’une couche de fondation de 20 cm en graveleux latérique, la mise en œuvre d’une couche de base en sol-ciment de 20 cm et revêtement en béton armé de 20 cm d’épaisseur pour les chaussées des voies véhicules Lourds, entre autres.

Le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma

De l’avis du ministre des Infrastructures Eric Bougouma, « ce projet permettra aux transporteurs de réduire le temps d’attente et de disposer d’infrastructures intégrées de qualité. »

Le ministre des Transports, Vincent Dabilgou, au nom des transporteurs, a salué cet effort du gouvernement qui va favoriser l’amélioration du système de contrôle des péages et de réduire le temps d’attente des usagers de la route dans les postes de péage. Pour les transporteurs, le temps est important dans la rotation et les péages modernes permettent aux transports toute tendance confondue de gagner doublement en temps mis et d’avoir des infrastructures de qualité.

Le Président CVD de Kotédougou Kalifa Millogo, le site permettra la création d’emploi et d’une économie informelle à terme.

L’exécution des travaux a été attribué à l’expertise burkinabè. Trois entreprises nationales du secteur privé seront chargées de livrer le chantier dans 20 mois.

Balguissa Sawadogo

De retour de Bobo Dioulasso

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles