Connecte-toi avec nous

Mines & Energies

   |

Industrie minière : Orezone forme 100 jeunes de Mogtéodo

La société minière Orezone n’a encore commencé ses activités d’extraction au niveau de la mine de Bomboré, village situé à une quinzaine de Km de Mogtéodo, mais elle fait œuvre utile au profit de la population. Elle a initié un programme de formation de 3 mois au profit de 100 jeunes de la localité. La cérémonie de remise des attestions marquant la fin de la formation est intervenue le 22 juin 2017 à Bomboré. Les domaines concernés par cette formation étaient la maçonnerie, l’électricité bâtiment, la menuiserie bois, la plomberie et la soudure.
Un-échantillon
100 jeunes, issus de plusieurs villages de la commune rurale de Mogtéodo, dans la province du Ganzourgou, ont bénéficié d’une formation de 3 mois en maçonnerie, menuiserie bois, soudure, électricité bâtiment et plomberie. Cette formation qui a coûté environ 40 million de francs CFA a été effective grâce aux efforts de la société minière Orezone, en partenariat avec l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE). La remise d’attestations marquant la fin de la formation a eu le 22 juin dernier à Bomboré, village situé à une quinzaine de Km de Mogtéodo.
Les formations dispensées étaient, selon le Directeur Général de l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi, Fréderic Kaboré, de type modulaire axées sur la pratique. Elles ont consisté à réaliser des objets pédagogiques par les bénéficiaires. 75% du temps de la formation, a-t-il dit, était consacré à la pratique et les 25% à la théorie. Pour la pratique, a-t-il fait savoir, dans chaque filière, les apprenants étaient repartis en groupe de 4 ou 5 personnes pour les exercices. Ce qui leur a permis d’apprendre vite et bien en si peu de temps. Tout en remerciant Orezone et l’ANPE qui ont travaillé en partenariat pour la réussite du programme, les bénéficiaires ont plaidé pour un accompagnement à moyen et long terme selon Alassane Dipama, représentants des apprenants.
une-photo-de-famille
Même si la société Orezone n’a pas commencé ses activités d’extraction ses premiers responsables sont heureux et disposer à faire beaucoup de choses au profit des populations riveraines. Déjà, la société Orezone, a investi environ 100 millions de F CFA pour faire des forages. L’éducation, la santé, la formation sont entre autres, les secteurs dans lesquels Orezone soutient les populations. Pour le maire de la commune rurale de Mogtéodo, Joseph Guigma, l’installation la mine est à saluer dans la mesure où elle contribue et contribuera à lutter contre le chômage des jeunes. Puisque, selon lui, environ 650 empois seront crées quand la mine sera en exploitation. Elle reversera également une somme significative au profit du fonds local de développement. Pour lui, c’est une chance d’avoir une mine d’exploitation minière dans sa commune. Pour éviter toute incompréhension entre les populations et les responsables de la mine, un cadre de dialogue a été installé.
La cérémonie de remise a été présidée par le Haut commissaire de la province du Ganzourgou, Robert Zoungrana. Il a invité ses filleuls à fournir plus d’efforts pour se perfectionner. Toute chose qui leur permettra, de s’auto employer ou encore d’être complétifs sur le marché de l’emploi.
Moubarak SILGA
Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Légende
1- le Haut commissaire de la province du Ganzourgou, Robert Zoungrana (à d) remettant l’attestions à Alassane Dipama
2- Un échantillon de ce que les apprenants ont fabriqué
4- une photo de famille qui clôt la cérémonie de remise d’attestation

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles