Connecte-toi avec nous

Mines & Energies

   |

Industrie extractive : La Russie prend la présidence du Processus de Kimberley pour 2020

La Russie occupe la présidence du processus de Kimberley, depuis le mercredi 1er janvier 2020. Le processus de Kimberley encadre le commerce du diamant en Afrique. Le Kremlin ne cache pas sa volonté d’en assouplir les règles a commenté nos confrères de RFI.  Au cœur du débat, le diamant de Centrafrique, que convoiterait particulièrement la Russie.

L’objectif du Processus de Kimberley est de prévenir l’entrée des diamants de conflits dans le marché international. D’après la définition retenue par l’Assemblée générale des Nations unies, les « diamants de conflits » sont « des diamants bruts utilisés par les mouvements rebelles pour financer leurs activités militaires, en particulier des tentatives visant à ébranler ou renverser des gouvernements légitimes ».

Après l’Union Européenne en 2018, l’Inde a occupé la présidence de l’organisation qui est tournante.

La Rédaction

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles