Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Industrie- Commerce -Artisanat : Le Cadre sectoriel de dialogue dresse…

Industrie- Commerce -Artisanat : Le Cadre sectoriel de dialogue dresse un bilan à mi-parcours satisfaisant

Faire un examen a mis parcours de la réalisation des mesures entreprises s’inscrivant dans le cadre de la Stratégie Accélérée de Développement Durable (SCADD), tel est l’objet de la rencontre du cadre Sectorielle de dialogue, tenu le mardi 4 août 2015, qui a réuni dans la salle de conférence de la Maison de l’entreprise à Ouagadougou, environ 80 participants issus des structures techniques du ministère de l’Industrie du Commerce et de l’Artisanat, des organisations de la société civile, et les Partenaires Techniques et Financiers. C’était en présence du Secrétaire Général du ministère de l’Industrie, du Commerce et l’Artisanat, M. Sibiri Sanou.

Les résultats à mi-parcours font état de 5 mesures entièrement réalisées sur 72. Cela équivaut à un taux de réalisation de 7% environ. Ces résultats sont pourtant satisfaisants à en croire M. Sibiri Sanou car c’est un bilan a mis parcours et il y a d’autres activités qui sont en cours d’exécution s’est –il réjoui. L’unique référentielle de mise en œuvre de la SCADD dans le secteur de l’industrie, du commerce et de l’artisanat, reste la politique sectorielle de l’industrie du commerce et de l’artisanat. Cette politique définit les objectifs, les orientations stratégiques permettant de relever les défis de la diversification de notre économie, à travers un secteur privé dynamique compétitif, créateur d’emploi et de richesse pour une économie émergente d’ici à 2020 a constaté M. Sanou.

Fidèl Ilboudo 2Et pour cela le Burkina Faso et partant le MICA est sur la bonne voie à travers une pléthore d’activités, selon M. Fidel Ilboudo, Directeur général des études et des statistiques sectoriels du MICA. « Les activités en cours peuvent être scindées en fonction des programmes. Par exemple au niveau du programme industrie nous avons la viabilisation de la Zone industrielle de Bobo Dioulasso, qui est en cours qui est un long chantier pour le ministère. Au niveau du programme commerce, il y a la poursuite de la mise en œuvre du Cadre intégré-renforcé qui est un programme qui appuie l’insertion du Burkina Faso dans le système multilatéral et International, qui a son actif a initié deux projets de taille au profit des acteurs du secteur sésame, et ceux de la mangue séchée et de la noix de cajou. Au niveau du programme artisanat nous avons tous ce qui est actions de sensibilisation des acteurs sur les textes juridiques qui régissent le secteur. Nous avons aussi la construction du village artisanal de Bobo. Au niveau du programme secteur privé, nous avons reçu l’appui d’un programme financer par la délégation de l’Union Européenne qui est le Programme d’appui au développement du secteur privé qui soutient la mise en œuvre d’un certain nombre d’activités de renforcement de capacité, la conduite d’études stratégiques» a explicité M. Ilboudo. En ce qui concerne ls contenu de cette rencontre, il s’agira de se pencher de manière objective sur les performances enregistrées et au vue aussi des difficultés, élaborer des propositions de pistes de solutions qui seront formulées pour nous permettre de mener à bien les activités. Dans les perspectives de la SACDD (2011-2015) le MICA s’inscrit à travers cinq programmes clés qui sont : le commerce, l’artisanat, le programme secteur privé qui est transversal, le programme soutien et pilotage des services.

Balguissa Sawadogo
Ecodufaso.com /Groupe Ecodafrik

Légende :
– Vue des participants
– M. Fidèl Ilboudo Directeur général des Etudes et des statistiques sectoriels Ministère du Commerce de l’Industrie et de l’Artisanat

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles