Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Incendie à la BRAKINA : Trois groupes électrogènes partis en fumée

Trois groupes électrogènes brûlés et un arrêt de travail de 36 heures. C’est le bilan d’un incendie déclenché ce 19 juin 2015 dans l’usine des Brasseries du Burkina (BRAKINA) dans la zone industrielle de Kossodo à Ouagadougou. Un incendie qui s’est déclenché après une coupure d’électricité.

Un incendie s’est déclaré ce vendredi aux alentours de 10 h dans le local qui abrite les groupes électrogènes de l’usine de fabrication de boissons de la BRAKINA à Kossodo.

groupe-electrogene

Ce qui reste d’un des groupes électrogènes après l’incendie © Burkina24

Selon le directeur général, Marc Pozmentier, l’incendie s’est déclaré après une coupure d’électricité. Mais aucune victime humaine n’a été signalée jusque-là. Seuls des dégâts matériels sont à noter.

Bilan de l’incendie

L’équipe d’incendie n’ayant pu stopper la progression des flammes, il a fallu l’intervention des sapeurs-pompiers pour y mettre un terme. « Malheureusement les trois groupes électrogènes ont pris feu », a indiqué Marc Pozmentier. 36 heures, c’est le temps que mettra la société avant de reprendre ses activités.

Mais pour lui, l’important est qu’il n’y a eu aucun blessé. De ce fait l’optimisme règne malgré tout chez le directeur de la société.

Marc Pozmentier garde surtout l’espoir que la SONABEL ne leur fasse plus de « faux coup ». C’est seulement ainsi qu’ils pourront « travailler en direct » sans nul besoin de recourir à leurs groupes électrogènes.

Oui KOETA (Stagiaire)
burkina24.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles