Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Hôpital du secteur n°30 : Le taux d’achèvement évalué à 99%

Le Premier ministre Yacouba Isaac Zida a visité le chantier de construction de l’hôpital du district du secteur n°30 de Ouagadougou, le 27 août.

Dans les semaines à venir, le Burkina Faso aura un nouvel hôpital de référence. Situé dans le quartier Karpala, secteur n°51 (ex-secteur n°30), il est baptisé (pour le moment), Hôpital du district du secteur n°30. Construit sur une superficie de 10 hectares, il compte 35 bâtiments. Ce chef-d’œuvre abritera des services tels un bloc opératoire, une traumatologie, des services d’ophtalmologie, de gynécologie obstétrique (maternité), de cardiologie, de psychiatrie, de pédiatrie, d’imagerie médicale, de réanimation polyvalente, de chirurgie viscérale, de néphro-hémodialyse, de morgue, etc. Pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux, le Premier ministre Yacouba Isaac Zida, accompagné du ministre de la Santé, Amédée Prosper Djiguimdé et celui de l’Habitat et de l’urbanisme, René Bagoro, a effectué une visite de terrain sur le site, le 27 août 2015. Une visite marathon qui l’a conduit dans plusieurs bâtiment dont le bloc opératoire, le service de gynécologie, l’administration en passant par la morgue. Cette morgue sera désormais la plus grande du Burkina Faso. Après avoir constaté de visu, le chef du gouvernement s’est dit satisfait. «Le chantier est achevé à 99% et nous allons envisager dans les semaines à venir, l’inauguration de l’hôpital», a-t-il annoncé.
De l’avis du coordonnateur du projet, Siguian Compaoré, les travaux prendront fin au plus tard en fin septembre 2015.

Hopital du 30 2M. Zida a ensuite félicité tous ceux qui ont contribué à l’atteinte de ce résultat , en l’occurrence le ministre de la Santé, les entreprises de construction, de contrôle et les autres acteurs qui interviennent dans le domaine du bâtiment. Pour lui, si en 2009 avec les inondations du 1er septembre, cet édifice existait, les malades n’allaient pas se retrouver dans les eaux. «Au bout de quelques mois, ce sera l’hôpital de référence au Burkina Faso», a soutenu le chef du gouvernement. De son côté, le ministre de la Santé, Dr Amédée Prosper Djiguimdé s’est dit comblé. «C’est un gros projet qui va contribuer à renforcer notre système de santé dans son volet référence. Une ville comme Ouagadougou avec trois hôpitaux de référence dont Yalgado gagnerait à être décongestionné pour permettre aux populations d’avoir accès à des soins de qualité avec un plateau technique des plus élevés possibles», a affirmé le ministre de la Santé. En outre, il a souligné que cet hôpital contribuera à limiter les évacuations vers l’extérieur. Une situation qui à en croire Dr Djiguimdé, porte un coup dur au budget de l’Etat. Sur le coût du projet, M. Compaoré, l’a estimé à environ 20 milliards de FCFA. Le chantier à ses dires, a débuté en 2011.

Gaspard BAYALA
gaspardbayala87@gmail.com
sidwaya.bf

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles