Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Hausse du prix du carburant :  « Il n’y aura pas d’augmentation du prix   de transport (…)», dixit Vincent Dabilgou

  Le Premier Ministre Paul   Kaba   Thiéba a rencontré   l’Organisation des transporteurs routiers du Burkina (OTRAF), le lundi 19 novembre   2019. Cette   rencontre   s’inscrit dans le cadre d’un   dialogue avec le gouvernement suite à l’augmentation du prix   du carburant faisant courir   le bruit d’une possible   augmentation du prix des transports.   

 

Au sortir de la rencontre   avec les transporteurs, la question   qui circulait sur toutes les lèvres était : y aura-t-il une augmentation   de   prix des   transports ? Le Ministre   des transports et de la mobilité   urbaine se   veut rassurant : « Nous sommes en   concertation   avec le   Premier ministre et l’ensemble   de   la communauté   des transporteurs du pays. Nous avons avec eux installés une tradition   de dialogue pour trouver des points de concertation ».

Sur la question de l’augmentation du coût de transport d’une manière   générale, le   gouvernement et les transporteurs sont parvenus à un point d’accord. Le Ministre des Transports, de la Mobilité urbaine et de la Sécurité, Vincent Dabilgou saisi l’occasion pour informer les populations   qu’« il n’y aura pas   d’augmentation du prix du transport suite à l’augmentation du prix de carburant ». Il a par ailleurs précisé «  Que ce soit au niveau des hydrocarbures, au niveau   des transporteurs , le transport des personnes à travers l’ensemble   du territoire, il n’y aura   pas d’augmentation de prix » .

Toutefois, en ce qui concerne les douze (12) points   de   revendications des transporteurs, le gouvernement et l’ensemble   des transporteurs se sont engagés à travailler   ensemble pour trouver des solutions. « C’est une rencontre fructueuse  où  les transporteurs   ont montré leur   engagement et   patriotisme vis –à -vis de la situation   dans laquelle   le pays se trouve notamment l’augmentation des prix   des hydrocarbures » s’est félicité le Ministre Vincent Dabilgou.

 

Le  Premier  ministre ( au  milieu ) lors   des  échanges  avec les  transporteurs

Le Premier ministre ( au milieu ) lors des échanges avec les transporteurs

 

Le président de l’ Organisation des transporteurs routiers du Burkina (OTRAF), Issoufou Maïga a salué   pour   sa   part   la disponibilité   du gouvernement . «  Par le passé,    on était laissé à nous-mêmes. Cette fois ci, l’oreille   du   gouvernement était beaucoup  plus  attentive. Nous   avons commencé les échanges   il y a deux   semaines et aujourd’hui nous   avons   abouti à statuquo pour l’instant   et à l’avenir. Quelle que   soit la   situation , nous   allons faire prévaloir le dialogue entre nous » .   Pour   lui   les engagements pris   par le   gouvernement   tiennent à les   accompagner   dans l’exploitation continue   de   leurs   entreprises.   C’est un engagement qui selon lui ne doit pas occulter en passant l’éradication   de la tracasserie, l’évaluation   des   ralentisseurs et aussi la révision   des taxes fiscales.

En   clair,   c’est un engagement que les transporteurs ont salué à sa   juste valeur dans la mesure ou les   deux   parties s’engagent pour la   stabilisation   de coût   de la vie   au Burkina Faso .

Kossi Fiakofi (Stagiaire)

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue