Connecte-toi avec nous

Tic & Telecoms

   |

Guinée équatoriale : l’Etat condamné à verser 132 millions d’euros à Orange

Un fait marquant pour le marché équato-guinéen des télécommunications s’est produit en toute discrétion au mois de juillet 2014. Le site d’informations Afrique Infos révèle qu’à cette période de l’année, le tribunal arbitral de la Chambre de Commerce Internationale, dont le siège est à Paris, a condamné l’Etat équato-guinéen à verser la somme de 132 millions d’euros à Orange.

L’institution a sanctionné l’Etat équato-guinéen suite à une plainte d’Orange. Le groupe français des télécommunications estime que Malabo l’empêche d’exercer son droit de sortie du pays, pourtant négocié en 2011, lors de la reprise par l’Etat de la majorité des parts (60%) de l’opérateur télécom Getesa.

Orange qui souhaite visiblement revendre ses 40% de parts à un prix négocié, conformément aux négociations de 2011, avait également obtenu de l’Etat de pouvoir le faire si un nouvel opérateur faisait son entrée sur le marché télécom national.

Depuis janvier 2012, alors que Guinea Ecuatorial Comunicaciones Sociedad Anonima a fait son apparition, diversifiant le marché où se trouve déjà Hits Telecom et Getesa, la société Orange est toujours bloquée.

Bien qu’une condamnation ait été prononcée contre l’Etat équato-guinéen, il faut croire que l’affaire judiciaire n’est pas pour autant finie. En effet, le pays a entamé une procédure d’annulation de sa condamnation.

agenceecofin.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.