Connecte-toi avec nous

Finances

   |

Guinee : BEI, BID, BAD, FKWD et BM dans le financement des projets énergétiques

La Banque européenne d’investissement (BEI), institution financière de l’Union européenne (UE), a signé mercredi dernier à Bruxelles un contrat de financement pour la réhabilitation de quelques infrastructures énergétiques en Guinée. Dans le pipe, des financements estimés à près de 200 millions de dollars, la BEI s’allie avec la BID, BM, BAD et le Fonds koweïtien pour le développement.

Grosse prouesse du gouvernement guinéen qui vient de décrocher mercredi dernier un lourd financement auprès de la Banque européenne d’investissement (BEI), laquelle avait gelé ses financements envers le pays depuis le putsch de 2008. C’est l’une des grosses opérations de décaissements à laquelle va procéder la BEI qui intervient à hauteur de 38% du coût du projet en cofinancement avec d’autres partenaires financiers institutionnels, tels que la Banque islamique de développement, le FKDE, la BAD, la Banque mondiale. Le montant global des engagements pour la réhabilitation de 4 centrales électriques et hydro-électriques à l’intérieur du pays s’élève à près de 200 millions de dollars. Dans le pipe, la BEI s’engage à réhabiliter les réseaux de distribution électriques de la capitale dans un état de vétusté avancé.

«L’Afrique de l’Ouest fait face à des défis énergétiques majeurs et la BEI est décidée à mobiliser d’importants investissements qui relancent l’activité économique et vont permettre aux populations africaines d’avoir accès à des services sociaux vitaux», a déclaré Pim van Ballekom, vice-président de la BEI. La BID, le FWD, la BAD et la BM devront mobiliser 62% des financements avant février 2015, nous a précisé une source proche du dossier.

PAR ISMAEL AIDARA, RÉDACTEUR EN CHEF
lesafriques.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles