Connecte-toi avec nous

Mines & Energies

   |

Gryphon Minerals : La mine rachetée à 37 milliards de F CFA

GRYPHON Minerals, située sur le site de Niankorodougou, dans la région des Cascades, vient d’être rachetée le 20 Juin dernier, avant la fin de sa phase d’installation. Et le nouvel acquéreur est basé au Sénégal. Il s’agit de la Téranga Gold, société de production et de vente d’or basée au Canada et cotée à la bourse de Toronto (TSX: TGZ) et à l’Australian securites exchange (ASX: TGZ) corporation. L’information qui circulait dans le milieu minier du Burkina a été confirmée par un communiqué de Gryphon, le 21 juin 2016.

Les détails de la transaction stipulent que Téranga a acquis Gryphon à plus de 86 millions de dollars australiens (environ 63 millions de dollars US), soit plus de 37 milliards de F CFA. Selon le communiqué de Gryphon, la transaction, dont la clôture est prévue pour octobre 2016, a été approuvée par le conseil de Gryphon mais reste soumise à d’autres approbations, dont celle des actionnaires.

Gryphon detient 90% et l’Etat 10%. Une fois conclue, les actionnaires de Teranga détiendront 85% de l’entité issue de la fusion des deux compagnies et ceux de Gryphon, 15%. Faits saillants de l’acquisition Cette nouvelle acquisition, selon Téranga Gold permettra d’augmenter la base des réserves prouvées et probables de 35% et à 3,7 millions d’onces. Dans un communiqué paru sur son site, la société affirme une potentielle croissance de la production annuelle d’or de 50%, de 275.000 à 325.000 onces d’ici mi-2019. «C’est une excellente occasion d’ajouter un autre atout de haute qualité au portefeuille de Teranga et de multiplier nos compétences en termes de production d’or, avec des flux de production et de trésorerie diversifiés», a déclaré Richard Young, président et chef de la direction de la Téranga.

Quand à Steve Parsons, directeur général de Gryphon, il a affirmé: «Nous sommes très heureux de rejoindre l’équipe de Téranga Gold corporation». Notons que la compagnie australienne d’exploration Gryphon Minerals Ltd a obtenu en mai 2015 le permis d’exploitation pour son projet aurifère à Niankorodougou (Banfora). Ce projet porte sur six licences d’exploration et couvre environ 1.200 km², avec un potentiel de 826.000 onces d’or. Le démarrage de la production aurifère, prévu pour début 2016, n’a pas eu lieu.

Première compagnie australienne à avoir décroché un permis minier au Burkina Faso, Gryphon Minerals détenait 90% des parts (10 % restant à l’État burkinabè). À la date du 30 juin 2014, la trésorerie de la compagnie affichait un cash de 37 millions de dollars et une ligne de financement de 60 millions de dollars. A sa vente, le projet Banfora, détenu par Gryphon Minerals, comprenait 9 permis d’exploration couvrant au total 1.152 km² et nécessitant un investissement en capital de 210 millions $.

NK
Source: L’Economiste du Faso, n° 164 du 27 juin au 6 juillet 2016

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles