Connecte-toi avec nous

Finances

   |

Gestions des finances publiques : Des parlementaires ouest africains en conclave à Ouagadougou

Des députés de onze Etats membres de l’Association des commissions des finances de l’Afrique de l’ouest (WAAPAC) sont réunis du 14 au 18 juillet 2014 à Ouagadougou, à l’occasion de la 5e Conférence, couplée à l’Assemblée générale annuelle de la structure.
La rencontre rassemble une centaine de parlementaires et est placée autour du thème : « L’imputabilité et la transparence : les outils essentiels pour le développement national ». Elle offre l’occasion aux élus nationaux des pays membres de la WAAPAC de se pencher sur des questions relatives aux finances publiques.
Selon les organisateurs, ce cadre d’échanges entre Commissions parlementaires en charge des questions de finances au sein des représentations nationales des Etats membres permet aux participants de « s’outiller en vue d’influer positivement – dans le sens des intérêts des populations – sur l’action de leur gouvernement ».
Pour le  président de la Commission des finances et du budget (COMFIB), Zembendé Théodore Sawadogo, par ailleurs président du comité d’organisation, il s’agira de « dégager des pistes de réflexions pour permettre à tous nos gouvernements d’avoir le souci de la transparence et de responsabilité dans la gestion des finances publiques ».
De son côté, le président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso, Soungalo Appolinaire Ouattara a reconnu que « la mobilisation des ressources et leur allocation ne suffisent pas, à elles seules, pour réaliser pleinement et avec efficacité les objectifs de développement ». C’est à juste titre qu’il a souhaité que la rencontre de Ouagadougou contribue à faire en sorte que l’Etat de droit soit la source du bien-être des citoyens dans tous les domaines.
Le programme des cinq jours de travaux prévoit des sessions consacrées entre autres, à l’amélioration de la gouvernance démocratique à travers le contrôle des comptes publics, à l’exécution efficace des recommandations des commissions des finances, à la responsabilité et au contrôle gouvernemental dans la promotion des initiatives régionales.
La cérémonie d’ouverture s’est effectuée lundi, en présence du vice-président du Libéra, Joseph Boakai, représentant la présidente Ellen Johnson Sirleaf, du ministre d’Etat Assimi Kouanda représentant le président du Faso et de plusieurs autres personnalités
L’Association des commissions des finances et du budget des parlements des pays de l’Afrique de l’Ouest (WAAPAC) est une association qui regroupe seize parlements des pays d’Afrique de l’ouest. Elle a été créée le 26 janvier 2009 à Accra dans la capitale ghanéenne, avec comme membres fondateurs, le Ghana, la Sierra Leone, le Nigéria et le Libéria. Le parlement burkinabè, à travers sa Commission des finances et du budget (COMFIB), y a adhéré en février 2011.
La structure s’affiche comme une association indépendante et autonome des commissions parlementaires chargées des finances publiques des pays d’Afrique de l’ouest.
L’association est née, a-t-on appris, d’un besoin de mettre sur pied un réseau dans le but de partager et d’atteindre les meilleures pratiques et dans le cas échéant, d’harmoniser et de standardiser le travail des commissions chargées des finances publiques dans les pays de la sous région ouest-africaine.

Alex KONE

 

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles