Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Gestion des agents publics: D’ici fin novembre, on ne parlera plus de contractuels (Ministre)

Le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Clément Sawadogo, a animé, ce lundi 24 octobre 2016, une conférence de presse à son cabinet à Ouagadougou. A l’occasion, il a annoncé que le gouvernement s’est fixé fin novembre pour réaliser le reversement de tous les agents de la Fonction publique dans la nouvelle loi 081 qui les régit désormais.

En principe, à partir de fin novembre prochain, l’on ne devrait plus parler de contractuels, en opposition aux fonctionnaires, dans la fonction publique burkinabè. En effet, à partir de cette date, tous les personnels de la fonction publique burkinabè seront désormais régis par la nouvelle loi 081. Le sujet a été évoqué par le ministre en charge de la Fonction publique Clément Sawadogo, au cours d’une conférence de presse, ce lundi 24 octobre 2016 à Ouagadougou.
A l’occasion, le ministre Sawadogo a fait aux journalistes le bilan du reversement partiel réalisé. Il en ressort qu’en fin septembre 2016, 118 925 agents avaient été effectivement reversés sur un total de 137 291 concernés par l’opération. En outre, 104 759 agents ont déjà constaté l’incidence induite qui est d’un coût global de 14 247 000 000 de F CFA.
Le ministre Clément Sawadogo a évoqué les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre de l’opération. Celles-ci, selon lui, sont de trois ordres. Il s’agit de l’absence de notes d’évaluation pour la régularisation de la situation administrative de certains agents avant leur reversement, de la situation irrégulière de certains agents (plusieurs retards dans les avancements, dossiers contentieux en cours d’examen, etc.) et de difficultés techniques concernant notamment les médecins généralistes et les vétérinaires en catégorie P.
Conformément aux dispositions de la loi 081, est fonctionnaire d’Etat, toute personne qui, nommée a un emploi permanent des administrations centrales et déconcentrées de l’Etat ou des institutions publiques, a été titularisée dans ledit emploi après une période de stage probatoire d’une année au moins.
Les dispositions de la nouvelle loi ne s’appliquent ni aux militaires, ni aux paramilitaires, ni aux magistrats, ni aux auxiliaires de justice, ni aux chercheurs, ni aux enseignants hospitalo–universitaires, ni aux chercheurs régis par d’autres lois.

 

 

Alfred KANON
ecodufaso.com / ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles