Connecte-toi avec nous

Finances

   |

Forum Banques et justice : « Notre métier est un métier d’intermédiation. Tant qu’il y’aura des banques, il y aura la justice à ses côtés » Martial GOEH-AKUE

Le président de l’APBEF (Au centre) présidant la cérémonie d’ouverture

Les banques, dans leur rôle de moteur de financement de l’économie ont comme tout autre justiciable recours à la justice pour trancher des litiges qui peuvent les opposer à leurs partenaires. C’est dans cet optique que l’Association Professionnelle des Banques et Etablissements Financiers du Burkina (APBEF) a tenu le 24 janvier 2020, un forum sous le signe, « Banques et Justice » à l’hôtel Sopatel Silmandé.

Deuxième du genre, le forum a connu la participation des dirigeants de banques et établissements financiers ainsi que des hommes de lois. « Notre métier est un métier d’intermédiation. Tant qu’il y’aura des banques, il y aura la justice à ses côtés ; justice d’Etat sans doute, mais également justice privée avec notamment l’arbitrage » a confié le président de l’APBEF, Martial GOEH-AKUE, à la cérémonie d’ouverture du forum. Un forum qui vient à point nommé dans un contexte où  l’émergence économique repose fondamentalement sur l’investissement privé, d’où la nécessité d’une justice en phase avec l’exigence d’un monde des affaires en perpétuelle mutation. En effet, les établissements de crédit sont investis de fonctions macro-économiques essentielles, à savoir, contribuer au financement de l’économie par la création monétaire et assurer le fonctionnement des systèmes de paiement. Néanmoins, certaines de ces affaires portées devant les instances judiciaires connaissent des fois des issues diverses, parfois surprenantes. Ceci, avec des conséquences financières de nature à remettre en cause la pérennité des établissements de crédits.

Pour le Directeur des Affaires Monétaires et Financiers, Boukaré Zaongo, représentant le ministre des Finances et du Développement, les thèmes choisis pour ce forum permettront une meilleure maitrise et une meilleure appropriation de l’environnement  juridique de la profession bancaire afin de permettre aux banques de remplir correctement le rôle qui est le leur dans l’économie de notre pays.

Des dirigeants de banques ont pris part à la rencontre

Par ailleurs, l’incertitude sur le dénouement juridique des contrats, l’application souvent problématique des lois et règlements au détriment des établissements de crédits, les lourdeurs des procédures judicaires caractérisées par des lenteurs dans le fonctionnement de l’administration judiciaire et l’insuffisance du nombre de magistrats spécialisés dans le traitement des contentieux bancaires, sont entre autres les difficultés auxquelles le secteur bancaire est confronté.

En rappel, la première édition a eu lieu en juillet 2014.

L’APBEF a pour but principal de défendre les intérêts de ses membres et de promouvoir la profession bancaire. Outre la réflexion collective sur les problèmes inhérents à la profession et la gestion des dossiers communs, l’Association a également pour mission de rendre des services à ses adhérents et d’assurer la représentation de la profession à l’égard des tiers.

Sombéwendin Micheline Nanéma

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles