Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Formulation du second compact : Trois propositions de projets en examen à l’atelier de validation des documents

L’atelier de validation des documents de propositions de projets du second compact s’est ouvert ce 5 juin 2018, à la salle de conférences de la direction générale de la coopération. Il sera question au cours de cet atelier, d’examiner ces propositions, de les valider, avant leur adoption par le Gouvernement du Burkina Faso.

 Trois (3) projets ont été soumis à l’examen et à l’appréciation de Millénium Challenge Corporation.Il s’agit des projets de renforcement de l’efficacité dans le domaine de l’électricité, de l’accroissement de l’offre d’électricité moins couteuse et du projet réseaux et accès à l’électricité. L’objectif général poursuivi, à travers l’organisation du présent atelier, est de soumettre les documents de propositions de projets du 2e compact à la validation des parties prenantes du processus de formulation du second compact.

Ces propositions de projets découlent d’un processus qui a démarré en décembre 2016, avec l’éligibilité du Burkina Faso pour la formulation d’un second compact. Deux contraintes majeures avaient été identifiées, l’insuffisance, la mauvaise qualité et le cout élevé de l’électricité ; et, le déficit de main d’œuvre qualifiée. « Nous prendrons des décisions difficiles, à savoir lequel des trois projets proposés ou quelles composantes de ces trois projets, avancera pour l’examen du financement. Nous travaillerons en étroite collaboration avec nos homologues burkinabè pour mettre en œuvre un processus analytique objectif, fondé sur des données ainsi que des preuves », a confié Dr Michael J. Simsik, directeur MCC-Burkina Faso.

« Vu les difficultés que le secteur de l’énergie connait, il était temps que nous puissions mettre un accent sur le secteur. Le gouvernement a donc décidé d’investir dans le second compact. Il faut que les projets que nous allons transmettre puissent avoir des retombées significatives, et aussi, permettre aux populations d’avoir accès à une énergie de qualité mais aussi qui est moins chère. Je suis convaincu que les projets qui vont sortir de cet atelier vont permettre à ce que le peuple burkinabè puisse enfin bénéficier d’une couverture soutenue, durable en matière d’énergie » a déclaré Dr Bachir Ismaël Ouédraogo, ministre de l’énergie.

Pour rappel, le compact 1 a porté sur l’accès à la finance rurale ; l’éducation primaire pour les filles ; la sécurisation foncière ; le désenclavement et le développement de l’agriculture. Il a été mis en œuvre du 31 juillet 2009 au 31 juillet 2014, par le Millénium Challenge Account-Burkina Faso, entité administrative créée à cet effet par le gouvernement burkinabè.

 

Sombéwendin Micheline Nanéma

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles