Connecte-toi avec nous

Développement

   |

FONER : Se dévoiler pour mieux recouvrer

Les étudiants des universités publiques du Burkina Faso sont très attentifs lorsqu’il est question de « FONER », d’ « Aide » ou de «bourses». Ce sont des allocations financières que l’Etat prévoit pour les aider à bien suivre leurs études. Justement, pour mieux se faire connaitre du grand public et améliorer ses prestations, le fonds national pour l’éducation et la recherche (FONER) a décidé de se dévoiler à travers des journées portes ouvertes ; du 19 au 21 janvier
 

SUR LE MEME SUJET...
Le FONER veut établir une proximité avec ses partenaires, communiquer plus efficacement avec sa clientèle estudiantine et pouvoir surtout bien répondre à ses préoccupations. C’est pour cette raison que la première édition des Journées Portes Ouvertes a été placée sous le thème : « Le Foner au service de l’éducation et la recherche : Communiquer pour mieux servir.» Le Foner a été lancé en février 1994. Les fonds gérés par l’organisme s’octroient sous plusieurs volets dont le financement des projets sous forme de subvention en numéraire ou en nature, les prêts à des fins d’études et de formations à des étudiants régulièrement inscrits à partir de la troisième année dans une université au Burkina Faso, les aides à des étudiants nouveaux bacheliers régulièrement inscrits dans une Université au Burkina Faso. Pour l’aide, l’allocation est de 175.000 F CFA/an pour les étudiants de la première à la 3e année non bénéficiaires de la bourse. A partir du Master, il est possible d’obtenir un prêt de 250 000FCFA/an. Les étudiants souhaitant poursuivre en thèse, peuvent bénéficier de frais de laboratoire à certaines conditions. L’aide est renouvelable 02 fois. Le prêt est renouvelable une fois. Le remboursement commence un an après l’obtention d’un premier emploi permanent. Le délai maximum de remboursement est de cinq (5) ans. Depuis la création du FONER, des efforts sont faits pour la revalorisation des allocations. Il y’a quelques années l’aide et le prêt étaient respectivement à 130 000 et à 165 000FCFA. Aujourd’hui le montant est passé à 175 000 et 250 000 FCFA au regard de la cherté de la vie et des nouveaux défis que les étudiants sont appelés à relever dans le cadre du LMD. Les ressources du FONER proviennent des subventions de l’État et des collectivités locales, des contributions des institutions financières et des organismes nationaux et internationaux, des contributions des entreprises et des opérateurs économiques, des revenus de ses placements,…
Le recouvrement talon d’Achille du Foner
Aujourd’hui, le fonds fait face à plusieurs difficultés structurelles relatives à l’accroissement des effectifs, à la multiplication du nombre des universités et centres universitaires, au chevauchement des années académiques. A côté de ces éléments, il y’a aussi la faiblesse du taux de recouvrement qui était de moins de 10% au 31 décembre 2014. Parmi les problèmes, il faut aussi mentionner l’insuffisance dans la diffusion des informations relatives aux conditions et modalités d’octroi des allocations, l’insuffisance des ressources mises à la disposition du Foner, l’inadéquation des textes règlementaires,… Ces journées portes ouvertes sont donc l’occasion pour le Foner de réfléchir sur ces différents écueils afin de trouver les meilleures solutions pour y faire face. En termes de solutions justement, les responsables du FONER encouragent les anciens bénéficiaires du Foner à s’acquitter de leurs dettes afin de permettre aux autres étudiants de bénéficier des prestations du fonds.

Aimé Florentin Bationo
ecodufaso.com / ecodafrik.com

 
 
 

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles