Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Fonds d’appui à la promotion de l’emploi : 257 100 000 F CFA pour 112 promoteurs

Fonds d’appui à la promotion de l’emploi : 257 100 000 F CFA pour 112 promoteurs

Au compte du premier semestre de 2015, le Fonds d’appui à la promotion de l’emploi a remis ce 6 août à Ouagadougou, des chèques de deux à dix millions à 112 promoteurs de toutes les régions du pays. Ces derniers ont été retenus pour leurs projets innovants et porteurs. A créer ou à renforcer, les projets qui ont été financés devraient permettre de créer des emplois, pour influer sur la courbe du chômage. La remise des chèques s’est faite en présence du ministre de la jeunesse, de la formation professionnelle et de l’emploi.

Pour le ministre de la jeunesse, de la formation professionnelle et de l’emploi (MJFPE), avec la pénurie des offres d’emplois sur le marché du travail, il devient évident que la question du chômage ne peut être résolue durablement qu’en favorisant l’auto-emploi. Et c’est en cela que la remise de chèques aux promoteurs revêt toute son importance.

Ils sont 112 promoteurs des 13 régions du pays à avoir reçu leurs chèques, allant de deux à dix millions. Certains pour se lancer dans l’entrepreneuriat privé, d’autres pour renforcer leurs entreprises. De l’avis de la directrice du Fonds, ce sont les projets rentables et banquables qui ont été retenus. « Il ya un comité qui est chargé de sélectionner les dossiers. Il est composé de personnes ressources qui savent apprécier. La garantie est une condition d’octroi du prêt » a indiqué Karidiatou Dao, directrice générale du FAPE qui a précisé par ailleurs que pour les groupements ou les associations, c’est seulement le cautionnement solidaire qui est exigé.

FAPE 2

Le MJFPE, Dr Salifou Dembélé a rassuré de l’accompagnement des bénéficiaires. « Nous avons pris toutes les mesures nécessaires pour que ces promoteurs soient accompagnés dans les deux années qui suivent la création de leurs entreprises. Ce sont les moments les plus difficiles et c’est pendant cette période que beaucoup d’entreprises meurent. Pourtant ce sont des prêts que nous octroyons. Si l’entreprise meurt, ils ne pourront plus jamais faire l’objet de remboursement, nous ne pourrons plus continuer à accompagner d’autres jeunes ». Le ministre a aussi invité les bénéficiaires à la rigueur et à la discipline dans la conduite de leurs affaires.

A
L’auto-emploi et la lutte contre le chômage en ligne de mire

FAPE 3

Le ministre Salifou Dembélé l’a une fois de plus dit, les offres d’emplois dans l’administration publique ne sont qu’une infirme réponse à la problématique du chômage. Les promoteurs qui ont bénéficié du financement de leurs plans d’affaires devraient travailler à s’employer et aussi à employer d’autres personnes.

« Grâce à ce soutien, c’est au minimum 112 emplois directs qui seront créés. Si nous considérons les possibilités d’emplois indirects qui peuvrent en résulter, l’impact de ce soutien en termes d’opportunités d’emplois va bien au-delà du nombre des bénéficiaires directs. Et c’est en cela que cet appui doit être fortement apprécié », a dit pour sa part le représentant du parrain, le directeur général du trésor public et de la comptabilité publique, Naby Abraham Ouattara.

S’adressant aux bénéficiaires, il leur a dit de se départir de certaines pratiques pour réussir. Ne pas dévier l’objet du crédit pour exercer une activité autre que celle prévue dans leur projet de demande de financement, ou utiliser les ressources à d’autres fins, mais plutôt travailler à honorer les engagements vis-à-vis du FAPE en respectant les échéances de remboursement.

Engagements et satisfecit des bénéficiaires

FAPE 4

Par la voix de leur représentant Yannick Ouédraogo, les promoteurs se sont engagés à réaliser les activités pour lesquelles ils ont eu les prêts. Ils vont également rentabiliser les activités par une gestion rationnelle des fonds afin de respecter les engagements vis-à-vis du FAPE.

Parmi les bénéficiaires du financement, il ya Georgette Compaoré dite Alizèta. Les trois millions qu’elle a reçus contribueront à renforcer son commerce entre le Burkina et la cote d’Ivoire. « Je pars vendre de la farine en Côte d’ivoire et en retour, je ramène des marchandises. Le prêt va beaucoup m’aider. Je vais acheter une bonne quantité de maïs pour déposer » a dit la dame.
Comme elle, Tapsoba Zéphirin a reçu un chèque de 3 millions 500 mille au nom d’une association œuvrant dans la maraichéculture à Koubri à quelques encablures de Ouagadougou. Le fonds alloué permettra à l’association de renforcer son projet de maraichéculture. « Le chèque vient au bon moment, parce que c’est pendant cette période que nous achetons les intrants (semences, fumure organique et engrais). D’ici Octobre, nous aurons ce qu’il nous faut pour démarrer nos activités. Avant, nous accusions du retard, parce que nous n’avions pas les moyens de tout réunir avant de commencer nos activités ».

La cérémonie de remise de chèque a pris fin par une visite de stands des anciens bénéficiaires qui ont su trouver leurs voies dans l’auto-emploi et qui sont venus exposer leur business.

Le FAPE, une des structures de financement des projets du MJFPE est un instrument du schéma global de financement. Depuis 2000, année de lancement de ses activités, ce sont 2017 dossiers fiancés pour 10 474 emplois créées et ou consolidés.

Tiga Cheick Sawadogo
tigacheick@hotmail.fr
lefaso.net

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles