Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Fonction publique : Les concours 2016 couteront plus d’1 milliard de FCFA

En 2015, 718 029 candidats se sont présentés aux 335 concours organisés par le ministère de la fonction publique. Seuls 20 494 postes étaient à pourvoir et 15 773 postes ont été effectivement pourvus. La raison, 12 concours sur les 335 ont été entachés de fraudes et ont vu leurs résultats annulés. Des procès ont même été intentés contre des candidats et des structures de formation. Certains ont été condamnés. Pour 2016, le ministère veut réussir le pari d’organiser les concours dans de meilleures conditions.
Cette année, au niveau des concours professionnels, le nombre de poste connaît une hausse de 9%. Il passe de 4211 postes en 2015 à 4588 postes en 2016. La progression est de 18% au niveau des concours directs : 9773 postes en 2015 contre 11 537 postes en 2016. A cet effectif, il faut ajouter les 787 postes des 12 concours annulés en 2015. Pour les mesures nouvelles, 7917 postes sont prévus contre 6510 en 2015. L’accroissement est donc de 21%. Dans l’ensemble, l’Etat burkinabè va recruter 24 042 agents en 2016 contre 20 494 en 2015 soit une progression de l’ordre de 17,31%. 1 017 500 000 de FCFA seront en tout mobilisés pour réussir ces concours.
Pour éviter les erreurs du passé, les membres des comités et de la commission nationale de pilotage des concours prêteront serment. Le cabinet chargé de la proposition des sujets sera recruté sur la base d’une « procédure rigoureuse ». L’utilisation de la technologie sera également renforcée. Les inscriptions en ligne concerneront 10 concours au lieu d’un seul comme en 2015. Ces concours sont ceux de la magistrature, des conseillers des affaires étrangères, des inspecteurs des eaux et forêts, des conseillers en GRH, des inspecteurs du travail, des conservateurs d’archives, de l’ENAREF cycle A, des inspecteurs de douane, des conseillers des affaires économiques et des administrateurs civils. Le dispositif anti-fraude sera également renforcé avec l’appui de la police et de la gendarmerie.

Aimé Florentin BATIONO
Ecodufaso/ Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles