Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Foncier Urbain au Burkina Faso : Une enquête parlementaire révèle plus de 105 milles parcelles anormales

Le Commission parlementaire sur le foncier urbain de l’Assemblée Nationale burkinabè à l’issu d’une enquête a rendu public son rapport au cours de la session du jeudi 13 octobre 2016.

Le rapport fait état de 105 milles parcelles à retirer égalant 100 milliards de F CFA comme manque à gagner pour le Trésor public. Ce sont entre autres, les principales conclusions de l’enquête consignées dans le rapport général de 300 pages. Selon le président de la commission d’enquête parlementaire sur le foncier, le député Boureima Barry, lui et ses camarades ont constaté que de nombreuses opérations d’urbanisme et de lotissement ont été réalisées en violation des textes en vigueur. Ainsi 105 408 parcelles ont été illégalement attribuées dans les 15 communes dans lesquelles la commission a mené ses fouilles. Il s’agit des communes urbaines de Bobo-Dioulasso, Ouagadougou, Yako, Fada N’Gourma, Kaya, Manga, Kongoussi Koudougou, Koupèla, Ouahigouya, Tenkodogo, Dédougou, Ziniaré, Titao et dans la commune rurale de Pabré.
Le rapport note que plus de 269 acteurs intervenant dans le processus de lotissement des communes urbaines visitées ont été entendus par les enquêteurs parlementaires.
Les parcelles dont fait cas le rapport appartiendraient à des opérateurs économiques nationaux connus, des opérateurs de l’immobiliers ainsi que des maires d’arrondissement et certaines personnalités proches de l’ancien Président Blaise Compaoré.
Entre autres recommandation de la commission ressort un projet de loi qui va sur le retrait des parcelles illégalement attribuées, une résolution portant la création d’un Comité de suivi de la mise en œuvre des recommandations de la commission d’enquête parlementaire sur le foncier urbain de 1995 à 2015.

 

 

Balguissa Sawadogo
ecodufaso.com / ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles